Bricolages : 8 choses que vous pensiez écolos mais qui ne le sont pas
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

8 choses que vous pensiez écolos mais qui ne le sont pas

​D’autres options sont préférables pour notre planète

Publié le par Trucs et Bricolages dans Bricolages
Partager sur Facebook
156 156 Partages

1- Le plastique « biodégradable » ou « bio-sourcé »

« Biodégradable » ne veut dire ni que le plastique est sans danger pour la santé, ni qu’il est compostable, ni qu’il ne polluera pas une fois jeté.

Les plastiques dits « bio-sourcés » sont faits, en partie seulement, à partir de matières végétales. Ils ne sont pas ou peu recyclables. Ils peuvent être tout aussi toxiques qu’un plastique classique et sont faits avec des végétaux qui sont destinés à l’alimentation humaine, comme le maïs.

Il est préférable d’opter pour d’autres matériaux, tels que le papier, l’inox, ou le verre, au lieu du plastique.

2. Jeter les déchets dans les toilettes

Jeter des choses dans la toilette gaspille de fortes quantités d’eau, sature les stations d’épuration et augmente les risques que ces déchets soient mal filtrés et terminent leur course dans l’environnement. Et s’ils sont correctement filtrés, ils finiront de toute façon à la poubelle, alors aussi bien les y déposer directement! Il vaut mieux oublier les toilettes pour la litière compostable, les rouleaux de papier, les morceaux de cotons, etc.

3. Réutiliser une bouteille d’eau jetable

La qualité du plastique d’une bouteille à usage unique s’altère rapidement. Quand on la réutilise, elle vieillit et libère des solvants toxiques dans l’eau.  Il vaut mieux utiliser une gourde en inox ou en verre. Ce sont des matériaux inertes, donc sains.

Adobe

4. Utiliser l’huile de coco partout

La production massive d’huile de coco provoque des problèmes environnementaux, comme la déforestation, les transports, etc. Il vaut mieux l’utiliser seulement si une huile plus locale ne peut pas la remplacer. Ce peut être le cas par exemple pour le déodorant maison (huile de coco et bicarbonate de soude) ou le dentifrice. Choisissez toujours des huiles certifiées biologiques.

5.  Acheter n’importe quel « savon de Marseille »

Le terme « savon de Marseille » n’est pas une appellation protégée. Attention donc aux savons qui affichent ce nom, mais qui peuvent  contenir des ingrédients toxiques. Malheureusement c’est le cas de la presque totalité des « savons de Marseille » vendus au supermarché. Il faut toujours choisir ce type de savon dans sa couleur verte, avec pas plus de 5 ingrédients.  Rendez-vous dans un magasin biologique ou en pharmacie.

6. Ne se fier qu’au recyclage

Le recyclage est un super moyen de réutiliser des matériaux qui ont déjà été produits et donc d’épargner de nombreuses ressources naturelles.

Par contre, le recyclage est très énergivore dans toutes ses étapes: la collecte, le tri, le transport au loin,  la fonte du matériau, le moulage en billes… Il est préférable d’opter pour des produits sans emballage du tout au lieu de choisir un produit avec un emballage recyclable.

Le meilleur déchet est celui qui n’a jamais été produit!

Adobe

7. Faire confiance au plastique « sans BPA » et aux cosmétiques « sans paraben »

iIl existe bien d'autres substances nocives pour la santé et très présentes dans nos produits et objets, malgré les indications « sans BPA » ou « sans paraben ».!Cosmétiques, shampooings, vaisselle en plastique, poêles en Téflon, boîtes de conserve, etc. peuvent renfermer des perturbateurs d'hormones sans qu'on le sache. Il vaut mieux bien se renseigner avant d’acheter…

Les BPA du plastique alimentaire et le paraben des cosmétiques ne sont que la pointe de l’iceberg! Préférez donc des objets sans plastique, comme en inox ou en verre, et des cosmétiques certifiés biologiques.

8- Se fier aux images et à la couleur et aux emballages des produits

Une photo de cascade « d’eau pure », une image de fruits ou de fleurs, un emballage vert… Les pièges marketing sont nombreux! Parfois, ils vendent des produits faussement écoresponsables…

Voici quelques exemples de marques qui seraient faussement « naturelles »: Yves Rocher, Garnier, Le Petit Marseillais, L’Occitane, Klorane, Ushuaïa… 

Il vaut mieux se fier à certification biologique pour vos cosmétiques.

Adobe

Partager sur Facebook
156 156 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Consommons sainement
Crédit Photo: Adobe Stock