Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Bricolages

Test COVID avant un retour au Canada: des réponses à vos questions

Test COVID avant un retour au Canada: des réponses à vos questions
0
Partages
Partager sur Facebook

Depuis quelques semaines, le sujet des voyages en période de pandémie du coronavirus enflamme bien des débats. On a appris récemment que, dès jeudi  le7 janvier, le gouvernement du Canada va exiger  que tous les passagers aériens âgés de 5 ans ou plus présentent une preuve d’un résultat négatif à un test PCR , sous forme de documents écrits ou électroniques. Ledit test devra avoir été effectué  dans les 72 heures précédant le voyage d’un pays étranger vers le Canada.

Cette annonce datant du 31 décembre 2020 a apporté plusieurs questions. Transports Canada a répond à certaines d’entre elles dans un document d’information, dont quelques extraits.

1. S’il est impossible pour un voyageur de passer un test PCR avant son arrivée au Canada, que se passera-t-il?

Les gens  qui arrivent d’un pays où les tests PCR ne sont pas disponibles seront dans l’obligation de se présenter à un site de quarantaine désigné de l’Agence de la santé publique du Canada, pour leur quarantaine obligatoire de 14 jours. Les retards dans l’obtention des résultats des tests ne s’appliquent pas ici.

2. La compagnie d’aviation peut-elle refuser d’embarquer un voyageur qui n’a pas passé le test pour une raison ou une autre? 

Oui. Sauf exception, l’embarquement est tributaire de la présentation d’un résultat négatif valide pour un vol vers le Canada. Le transporteur sera donc dans l’obligation de refuser un passager qui ne peut présenter cette preuve.

3. Le coût du test PCR à l’étranger est à la charge de qui?

Il est impératif que les voyageurs contactent leur compagnie d’assurance voyage (assurance de groupe, individuelle ou via une carte de crédit) pour être mis au fait de ce que comprend leur couverture en ce qui a trait aux  frais médicaux qui sont liés à COVID-19.

On recommande aux  voyageurs qui n’ont pas d’assurance voyage de s’en procurer une rapidement, en s’assurant qu’elle couvre les frais médicaux liés à COVID-19, en plus des autres frais d’urgence qui ne sont pas liés au coronavirus en plus de couvrir  l’annulation et l’interruption du voyage. Il est impératif ici de lire les petits caractères et les termes, conditions, limitations, exclusions et exigences de ladite police d’assurance.

Sans assurance, les voyageurs sont censés absorber tous les frais reliés au test PCR et à l’obtention de la preuve du résultat de ce test.

Adobe Stock

4. Quels sont les tests de dépistage de la COVID-19 qui sont acceptés?

Pour être accepté, le test doit être effectué par un laboratoire accrédité par une organisation externe (comme un gouvernement, une association professionnelle ou une accréditation ISO). 

C’est uniquement un document écrit ou électronique qui atteste d’un résultat négatif à un test effectué en laboratoire réalisé dans les 72 heures précédant l’embarquement sur un vol à destination du Canada qui sera accepté.

5. À quel moment la période de 72 heures commence-t-elle? Au début du déplacement, ou en tenant compte de l’heure d’arrivée au Canada?

Et, est-ce que cette période de 72 heures est compté à partir du moment du test ou quand les résultats sont obtenus ?

Le test PCR pour le dépistage de la COVID-19 doit être fait moins de 72 heures avant l’embarquement sur un vol pour le Canada. Ce qui veut dire que l’échantillon doit être prélevé dans les trois jours précédant le vol et que les résultats doivent être disponibles dans l’intervalle.

Ceci pour tenir compte du fait que les passagers peuvent devoir attendre quelques jours avant de recevoir leurs résultats et que les vols peuvent être retardés à cause de circonstances imprévues et indépendantes de la volonté du transporteur.

6. La prise de température sera-t-elle encore imposée aux voyageurs, même après un test négatif?

Pour le moment, oui. La totalité des  exigences sanitaires actuelles sont encore en place. Cela comprend les questions sur  l’état de santé, la prise de la température et le port du masque, dans tous les vols vers le Canada.

7. Est-ce qu’une preuve de  vaccination pourrait remplacer le test exigé ?

Actuellement, non. Car même si un vaccin protège un individu contre le coronavirus, d’autres preuves sont toujours nécessaires pour savoir si une personne vaccinée peut encore transmettre le virus.

Adobe Stock

8. Avec un test négatif, pourquoi la quarantaine est toujours obligatoire?

Le test PCR est une mesure de protection supplémentaire, mais rien ne nous assure qu’il ne passera pas  à côté de certaines infections à la COVID-19. L’isolement de 14 jours est encore le moyen le plus efficace pour limiter la propagation du coronavirus.

9. Y a-t-il des services consulaires pour un voyageur qui ne peut pas prendre un vol de retour vers le  Canada?

On trouve des renseignements sur les services consulaires du Canada à l'adresse voyage.gc.ca. Il faut savoir que les bureaux du gouvernement canadien à l'étranger ne fournissent pas de soins médicaux (ni de test COVID-19) et ne couvrent pas les frais médicaux des Canadiens  qui sont à l'étranger.

Pour lire intégralement le document d’information de Transports Canada, cliquer ici.

Source: Pax Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...