Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Bricolages

Un bédéiste invente un jeu simple pour s’amuser pendant le confinement

Un bédéiste invente un jeu simple pour s’amuser pendant le confinement
0
Partages
Partager sur Facebook

L’artiste de bande dessinée français Gilles Roussel, dit Boulet, a partagé une idée de jeu toute simple qui plait beaucoup aux internautes, en cette période de confinement forcé par la pandémie de la COVID-19.

Son jeu ce nomme « Hybrides » ludique, facile à réaliser et on ne peut plus économique, il cartonne en ce moment.

Ce jeu consiste tout simplement  à remplir une grille avec des dessins qui mélangent deux éléments. On peut jouer en famille, avec des gens de tout âge.

Comment ça fonctionne?

Il faut simplement une feuille de papier, un crayon et un dé. Le principe est tout simple: on fait des lignes horizontales et autant de lignes verticales pour tracer une grille comprenant le nombre de cases de son choix.

Ensuite, dans la première, on réalise le dessin de son choix. Un fantôme, un gâteau, un pingouin, un dragon, une carotte, une voiture, une fée, une crevette… À chacun d’exprimer sa créativité!

Puis, on lance le dé deux fois d’affilée afin de déterminer une case (ex: celle se trouvant sur la troisième ligne à l’horizontale et la quatrième ligne à la verticale). Si l’on tombe sur une case vierge, on gagne un point et on doit dessiner une image qui réunit ces deux thématiques (par exemple, un fantôme-hippopotame).

Boulet

Le créateur du jeu précise:

« Attention, il faut vraiment que cela forme un hybride : par exemple, si l’on tombe sur la case réunissant une fée et une crevette, on ne peut pas dessiner une fée qui mange une crevette. Il faut que notre créature soit à la fois une fée et une crevette ».

Si la case sur laquelle on tombe est déjà remplie, le point revient à son dessinateur. Le jeu se termine lorsque toutes les cases sont dessinées.

« J’ai inventé Hybrides il y a quelques années, lorsque je me trouvais chez des amis. Les parents de ma filleule m’avaient demandé de jouer avec elle pour l’éloigner des écrans. Elle me disait qu’elle ne savait pas dessiner, alors je lui ai proposé ce jeu simple et accessible à tous », a raconté le dessinateur.

Lundi 16 mars, quand la France s’apprêtait à se confiner à cause de la crise sanitaire du coronavirus, Boulet a partagé son idée sur ses réseaux sociaux, en voyant de « nombreux parents cherchant des activités à faire avec leurs enfants ».

Cette proposition a rencontré un vif succès et l’artiste de nombreuses es grilles réalisées par les internautes.

Certaines personnes se sont même réapproprié le jeu, en se lançant de nouveaux défis, par exemple en ajoutant des contraintes de couleur. 

« J’ai eu beaucoup de retours. Je pense que c’est un jeu qui plaît, car il est facile, qu’il amène à imaginer des dessins ludiques et qui créent de l’absurde », pense Boulet.

Twitter

Pour le créateur de ce jeu simple et ludique, le pointage final n’est pas l’important. « le système de points n’étant pas très élaboré ». Ce qui compte, c’est résultat sur la feuille, un souvenir d’un moment partagé que l’on peut conserver et exposer.

Les personnes isolées peuvent elles aussi se lancer dans le jeu avec leurs proches, à distance. On photographie ou on scanner ses dessins pour rassembler une grille sur son ordinateur. Boulet a d’ailleurs de lancer lui-même une grille adressée à ceux « se sentant l’âme d’un dessinateur », qu’il complète à chaque fois qu’il reçoit leur production.

Source: Ouest France · Crédit Photo: capture d'écran Facebook

Nos plus populaires ...