Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Cuisine

5 familles d'aliments à éviter si on souffre de maux de ventre et de gaz

5 familles d'aliments à éviter si on souffre de maux de ventre et de gaz
0
Partages
Partager sur Facebook

Si vous êtes sujet aux maux de ventre et aux gaz, il est peut-être temps de modifier un peu votre alimentation. Cela pourrait changer votre vie!

Il faut savoir que les aliments hyperglucidiques peuvent altérer l'équilibre de la flore intestinale et provoquer de l'inflammation. Ces aliments entrent dans la catégorie des « hyperglucidiques », ce qui veut dire que leur ratio de glucides est très élevé par rapport à leur poids.

Ainsi, une petite pomme de terre pèse environ 170 grammes, tout en étant presque totalement composée d'eau, et de 23% de glucides seulement. Alors qu’une galette de riz, pour sa part, pèse 9 grammes composés de près de 80%  de glucides.

Pour vous aider dans votre quotidien, voici donc les aliments qui sont les plus susceptibles de provoquer des maux de  ventre et des inconforts à ce niveau.

1. Le lait et les produits laitiers 

Le lait, tout comme les produits qui sont riches en lactose peuvent devenir plus difficiles à digérer quand on avance en âge.

Alors que certaines personnes ne sont pas sensibles à ces glucides, d'autres n’éprouvent des symptômes lorsqu’ils en mangent certains. Une autre partie de la population réagit pour sa part assez violemment  à une exposition à ces glucides. 

Le lactose, qui se retrouve dans tous les laits de source animalière, est décomposé dans l'intestin grêle par un enzyme nommé lactase. Quand l’organisme vieillit, il produit moins de lactase, ce qui peut tourmenter l’organisme des personnes d’âge mature.

Il faut donc faire attention au lait, au yogourt (sauf le grec), au fromage à pâte molle et aux desserts à base de produits laitiers.

2. Les aliments riches en fructose

Consommer trop de fructose (que l’on retrouve entre autres, dans les pommes, le miel et les asperges) peut causer des gaz et ballonnements incommodants, des gaz et même de la diarrhée. 

Selon une étude du Journal of Clinical Gastroenterology qui a été publiée en 2008, les gens qui souffrent du syndrome de l'intestin irritable et qui respectent un régime sans fructose constatent une diminution de leurs symptômes.

Alors on évite  certains fruits, comme les pommes, les mangues et le melon d'eau, ainsi que certains légumes (asperges, pois mange-tout, par exemple) et les édulcorants, comme le sirop de maïs à haute teneur en fructose, le sirop d'agave et le miel.

Adobe Stock

3. La famille des oignons

L'ail, l'oignon et les aliments de cette catégorie riches en fibres peuvent occasionner des pets.

Car le corps est incapable de digérer une fibre présente dans ces aliments, le fructane. 

On pense que le fructane est à l'origine d’un plus grand nombre  de symptômes que les autres, peut-être toutefois simplement parce que nous en consommons beaucoup.

On reste donc vigilants avec les grains comme l’orge et le blé), les légumes tels que les artichauts, les oignons et l’ail), les additifs et les légumineuses.

4. Les édulcorants 

Qu’ils soient naturels ou artificiels, les édulcorants sont susceptible de causer  des ballonnements

Les polyalcools (alcools de sucre) et les édulcorants à faible teneur en glucides qui sont présents naturellement dans certains aliments, ou ajoutés dans d'autres, constituent des glucides indigestes, qui pénètrent difficilement les cellules. Ces bactéries digérées par l'intestin peuvent causer des gaz et des ballonnements.

On garde un oeil sur certains fruits, comme les pommes, les mûres, les pêches ou nectarines,  les poires et les prunes et sur certains légumes (comme le chou-fleur, les champignons, les pois mange-tout), et sur les aliments sans sucre, comme sur certains édulcorants artificiels (isomalt, mannitol, polydextrose).

5. La malbouffe

Le restauration rapide et la pizza, c’est bien tentant, mais ces aliments peuvent 

accroître l'inflammation, à cause de trois sortes de graisses alimentaires, qui de plus, participent à un excès de gras dans le ventre. Il s’agit des gras trans, des gras saturés et des omega-6.

C’est pour cela qu’il vaut mieux se tenir loin des aliments emballés (contentant des gras trans), de certaines coupes de viandes très grasses et conditionnées (gras saturés), des produits du lait entier, et de certaines sucreries (gras saturés),et des huiles de maïs, de pépins de raisin, de soja, de carthame et de tournesol (oméga-6).

Source: MSN · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...