Cuisine : On a longtemps cru que ces 8 aliments soignaient les organes auxquels ils ressemblent
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

On a longtemps cru que ces 8 aliments soignaient les organes auxquels ils ressemblent

Que cela tienne du folklore ou non, ces aliments sont tous bons pour la santé

Publié le par Trucs et Bricolages dans Cuisine
Partager sur Facebook
67 67 Partages

Connaissez-vous la « théorie des signatures », ou «  principe de signature »? C’est une méthode ancienne d'observation du monde des plantes médicinales basée sur l’idée selon laquelle la forme et l'aspect des plantes, des fruits ou des légumes, etc. auraient un lien avec leurs propriétés thérapeutiques. Bref, comme le soutenait l’écrivain Paracelse, « simili similibus curantur » (« les semblables soignent les semblables »).

De nos jours, cela peut sembler assez loufoque comme croyance, mais certaines personnes pensent encore que certains aliments soignent la partie du corps à qui ils ressemblent.

Si vous avez envie de vérifier cela, voici 8 aliments, qui puisqu’ils sont bons pour la santé de toute façon, valent la peine qu’on les consomme.

Et si leurs propriétés ne sont qu’histoire de folklore, il sera quand même amusant d’en discuter avec les amis ou les enfants et pourquoi pas, de s’amuser à chercher d’autres similitudes entre l’apparence de certains aliments et des parties du corps humain.

  1. La carotte - l’oeil

Nos grands-mères nous l’ont dit souvent: manger des carottes est bon pour la vue. 

Cette idée vient peut-être du fait que si on coupe une carotte en rondelles, on peut y voir un « iris » . Il est vrai que les carottes sont riches en vitamines et en antioxydants, comme le bêta-carotène, qui est synthétisé sous forme de vitamine A, essentielle au bon fonctionnement de la rétine. Selon certaines études, une alimentation riche en vitamine A et en bêta-carotène pourrait diminuer les risques de dégénérescence maculaire.

Adobe

2. La tomate - le coeur

Si vous coupez une tomate en deux, vous y verrez deux cavités ressemblant aux chambres du coeur. Une étude finlandaise a déjà attiré l'attention sur les bienfaits des tomates pour la santé cardiovasculaire. Cette étude montrait qu’un pigment aux vertus antioxydantes contenu dans les tomates réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral et d’accident vasculaire cérébral ischémique. Contrairement aux vitamines trop fragiles à la cuisson, le pouvoir d’absorption de cet antioxydant augmenterait lorsque la tomate est cuite. Y ajouter un peu d’huile d’olive, riche en graisses polyinsaturées augmenterait encore un plus son taux d’absorption.

3. La noix - le cerveau

Difficile de ne pas voir la forme du cerveau dans une noix de Grenoble ouverte. Son intérieur semble être formé de deux hémisphères, tout comme le cerveau. Une étude de la Functional Medicine University  a montré que les noix améliorent les capacités cognitives, la mémoire et protègent les neurones du stress oxydatif. Ce fruit sec est riche en composés phytochimiques et en acide gras polyinsaturés, qui sont  bénéfiques pour le bon fonctionnement du cerveau puisqu’ils aident à lutter contre l’oxydation des cellules et à réduire les inflammations.

Une autre étude, de la Tufts University de Boston, a affirmé que les composés polyphénoliques que les noix contiennent améliorent les liens entre les neurones, augmentent la création des neurones et éliminent les protéines toxiques. Les noix sont largement recommandées par certains pour préserver la santé neuronale et lutter contre les maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Adobe

4. L’avocat - l’utérus

La forme en ampoule de l’avocat évoque celle de l’utérus. Ce fruit serait bénéfique pour les futures mamans, car il contient de la vitamine B9 (folate), qui n'est pas synthétisée par l'organisme et qui doit être cherchée dans l’alimentation. Les folates sont essentielles pour prévenir les malformations foetales. 

L’avocat contient aussi de la vitamine K, qui intervient dans la coagulation, la minéralisation osseuse et la croissance cellulaire. Grâce à ses propriétés inflammatoires, cette vitamine préserve la santé cardiovasculaire.

Pexels

5. Le céleri - les os

Les longues tiges du céleri pourraient s’apparenter à des os, par exemple à ceux des jambes.  L’eau du céleri fournit de nombreux minéraux comme le silice, un minéral qui stimule la production et le renouvellement des tissus articulaire et des membranes muqueuses. 

Le silicium est un oligo-élément indispensable à nos os qui plus présent que les autres minéraux comme le fer ou le zinc. Il participe à la fixation du calcium et du magnésium dans l’organisme. Si on ne consomme pas assez de minéraux, l’organisme risque d’aller puiser dans les os. On trouve de la silice dans d’autres aliments comme les céréales, les légumineuses ou les fruits à pectine.

6. L’orange et le pamplemousse - le sein

Coupés en deux, ces deux agrumes ressemblent à une glande mammaire.  La similitude entre l’orange ou le pamplemousse et les seins peut être plus qu’une coïncidence. Le pamplemousse contient des limonoïdes, des composés phytochimiques, dont on a démontré des effets anticancer in vitro et sur des animaux. Ils pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses. Bon nombre d’études ont affirmé qu’il existe des effets bénéfiques des flavonoïdes contenus dans les agrumes sur le cancer du sein. Ils inhiberaient le développement de cellules cancéreuses chez les souris et sur des cellules mammaires humaines.

Pinterest

7. La patate douce - le pancréas

La patate douce ressemble au pancréas et favoriserait, selon certains, son bon fonctionnement. Elle régule le taux de sucre dans le sang, participant ainsi à la régulation de l’index glycémique des diabétiques et est aussi riche en bêta-carotène, ce puissant antioxydant qui protège tous les tissus du corps, dont les organes comme pancréas, lutte contre le vieillissement cellulaire et jouerait un rôle dans la prévention du cancer du pancréas. On peut aussi consommer la tomate, la pastèque, l'abricot frais, le pamplemousse rose ou l'orange sanguine pour bénéficier d’effets similaires.

8.  Les raisins -  les poumons

Chaque lobe de nos poumons contient les bronches constituées de petites poches reliées entre elles par les bronchioles. Ce sont les alvéoles, qui s'apparentent à de minuscules grappes, tout comme le raisin. Les alvéoles permettent à l’oxygène de passer des poumons vers le sang. Selon certains, consommer des fruits frais comme le raisin chaque jour pourrait réduire le risque du cancer du poumon et des cancers en général. Les pépins du raisin contiennent également un antioxydant de type flavonoïde, qui aurait des effets bénéfiques pour soulager l’asthme et la bronchite chronique.

Pexels

Voici d’autres fruits, légumes et plantes qui peuvent évoquer certaines parties du corps:

Les champignons tranchés en deux et l’oreille

Les haricots rouges et les reins

Les olives et les ovaires

Le gingembre et l’estomac 

Les graines de figue et les spermatozoïdes

À noter que les informations ci-dessus ne constituent pas des prescriptions médicales et ne peuvent en aucun cas remplacer des médicaments sous ordonnances ou autres traitements préconisés par les professionnels de la santé.

Les aliments mentionnés font partie d’un régime équilibré et il est amusant de prendre le temps de regarder leurs formes et apparences.

 

Partager sur Facebook
67 67 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Bio à la une
Crédit Photo: Pixabay