Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Décorations

Un artiste crée des chefs-d'oeuvre à partir de simples étiquettes de fruits et légumes!

Un artiste crée des chefs-d'oeuvre à partir de simples étiquettes de fruits et légumes!
0
Partages
Partager sur Facebook

Les artistes peuvent utiliser divers matériaux et de nombreuses techniques pour réaliser leurs oeuvres. C’est le cas de « Chaix et les étiquettes », qui se spécialise dans une surprenante discipline: la « légufrulabélosophie ». Ce terme est dérivé de la « légufrulabélophilie », qui désigne les collectionneurs d’étiquettes de fruits et légumes. Ce que l’artiste n’est pas du tout. Pour lui, ces étiquettes sont un matériau, simplement.

Le créateur réalise ses oeuvres à partir  de l’infiniment petit. Il créé entre autres des portraits très réalistes, avec pour seule technique, le collage sur papier.

Pour y arriver, il récolte les fameuses petites étiquettes autocollantes que l’on retrouve sur divers fruits, pour en faire de véritables chefs-d’œuvre. Ces tableaux connaissent un franc succès.

Cet ancien journaliste quinquagénaire se consacre désormais entièrement à sa passion.

« J’ai débuté avec les étiquettes de mes oranges pressées du matin. Puis, au fur et à mesure, je me suis mis à explorer ce matériau et à créer mes propres outils », a-t-il expliqué.

Chaque matin, l’homme se procure des étiquettes au marché! Afin de pouvoir entreposer plus de 500 autocollants, il colle ses trouvailles sur du papier à endives. Ensuite, il classe ensuite toutes ses étiquettes par couleurs et par marques et forme ainsi sa palette d’artiste, qui n’est vraiment pas comme les autres.

Chacun de ses tableaux demande une quarantaine d’heures de travail et jusqu’à 4000 étiquettes. Mais il en utilise parfois plus, quand il a créé une fresque de 21 mètres de long, qui est exposée à la mairie de Puteaux. 

Ses œuvres sont diversifiées et vont au-delà des portraits. Pour les portraits, Chaix nous fait souvent le plaisir de lancer de petits clins d’œil concernant les personnalités qu’il illustre, en choisissant des étiquettes spécifiques pour les représenter. Ainsi, pour composer le portrait de Shakespeare, il a utilisé des étiquettes au nom de William!

Ce choix artistique est insolite, mais très intéressant. Il sert un peu de témoin à l’évolution du marketing agroalimentaire. 

Par contre, si les étiquettes disparaissent, dans un souci environnemental, l’artiste aura du mal à se procurer sa matière première…

Voici quelques oeuvres réalisées entièrement avec ces toutes petites étiquettes que le commun des mortels lance à la poubelle.

Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes
Chaix et les étiquettes

Source: Creapills
Crédit Photo: Facebook - Creapills

Nos plus populaires ...