La psychologie du bon cadeau

Qu’est-ce qui fait un vraiment beau cadeau?

Trucs et Bricolages

Noël approche et plusieurs personnes se creusent la tête pour trouver les cadeaux parfaits pour leurs proches. Comme tout coûte plus cher actuellement, le stress peut être plus grand…

Mais qu’est-ce qui fait vraiment un bon cadeau?

Kate Murphy, autrice de « You're Not Listening: What You're Missing and Why It Matters », a tenté de répondre à cette grande question dans le New York Times.

Selon elle, le secret se trouve dans « l’attention, l'empathie et un peu d'espionnage».

« “Que peuvent avoir en commun des boucles d'oreilles en diamant, un vieux cadre de fenêtre, un vélo violet, une théière en porcelaine, un casse-tête, (…) des ramens instantanés et une machine à expresso ? Ce sont tous des cadeaux qui, selon les personnes interrogées dans le cadre d'une petite enquête (…), figurent parmi les meilleurs, ou les pires, cadeaux qu'elles aient jamais reçus” », affirme-t-elle.

Il est plus difficile qu’on ne le pense de deviner les cadeaux qui ont été les plus et les moins appréciés, mentionne-t-elle dans son article.

On pourrait croire par exemple que les boucles d’oreilles en diamants ont fait fureur. Mais elle cite le cas où un homme qui en avait offert n’avait pas remarqué que son amoureuse des trois dernières années n’avait pas les oreilles percées…

À l’inverse, une personne a été ravie de recevoir des ramens instantanés,  parce que cette saveur particulière, le miso épicé, n'était pas très répandue et la mère du destinataire, qui savait que son fils en était fou, en avait trouvé une caisse.

Donc, le contexte est primordial.

Kate Murphy affirme que « Bien que les spécialistes du marketing, les influenceurs et les innombrables guides de cadeaux de Noël puissent suggérer le contraire, le fait qu'un cadeau soit un succès ou un échec dépend moins du coût, du design, du style, de la présentation ou de l'aspect pratique que de la capacité du donneur à écouter, à observer et à faire preuve d'empathie - et peut-être à mener une petite enquête. »

Un jeune homme a offert un super cadeau à sa copine:  un vieux cadre de fenêtre avec une photo de sa vue préférée à l'intérieur. C’est un cadeau gagnant car il montre que le donateur a prêté attention à son amoureuse.

Un mauvais cadeau nous amène à nous demander si le donateur nous connaît vraiment. Ainsi, une théière fleurie pour quelqu’un qui aime le style moderne et qui de plus, préfère infuser son thé directement dans la tasse, c’est pas un cadeau qui remplira de joie.

Le piège

D’après Julian Givi, professeur adjoint de marketing à l'Université de Virginie occidentale, « Les gens ont tendance à tomber dans le piège qui consiste à ne pas donner la priorité au destinataire ».

Les recherches de Givi démontrent que les gens offrent souvent des cadeaux qui sont le reflet de  leurs désirs et motivations, au lieu de penser aux  préférences de la personne qui le recevra. 

Les donateurs ont aussi tendance à se concentrer plus sur le moment où cette sera potentiellement impressionné en déballant au lieu de chercher à savoir s'il veut vraiment cet objet, s’il l’utilisera ou même s’il aura de la place pour ça chez lui.

Adobe Stock

Du narcissisme de la part du donateur? Pas nécessairement.

La personne qui donne peut simplement ne pas être douée pour ce que l’on nomme en psychologie la « prise de perspective », c'est-à-dire le fait de voir les choses comme les autres.

Selon l’actrice,  « Les gens ont tendance à avoir des problèmes avec ça ».

Mais elle ajoute que « Pour faire de beaux cadeaux,  on doit  cultiver la capacité de sortir de soi-même et de remarquer les passions, les préférences et les personnalités des gens ».

Pour trouver le bon cadeau

Voici des trucs pour dénicher ce qui fera vraiment plaisir à quelqu’un:

- Prêtez attention aux sujets qui l’animent. 

- Regardez le genre de choses que l’autre a  chez lui et au bureau, les vêtements qu’il porte, ses couleurs préférées,  ce qu'il prend en photo, ce qu’il aime boire et manger…

- Ciblez non seulement les joies et les plaisirs des autres, mais aussi leurs fardeaux et leurs contrariétés, pour penser à des cadeaux qui pourraient les soulager, les aider. 

Par exemple, si un proche dit sans cesse manquer de temps, on ne lui achète pas un casse-tête 5 000 morceaux ou un livre de 1 000 pages.

Il vaut mieux alors se tourner vers quelque chose qui aide à gagner du temps, comme un aspirateur robot, des petits plats préparés ouin coupon pour embaucher un réparateur ou offrir de garder les enfants de temps en temps.

- Misez sur les sentiments.

Les cadeaux sentimentaux sont les plus significatifs. Ainsi, un mari a déjà offert un vélo orné d’une belle boucle à son épouse, qui n’avait jamais pu avoir la joie de pédaler pendant son enfance, à cause de la grande pauvreté de sa famille.

Adobe Stock

Quand on ne sait pas… on demande!

Malgré ce qu’on peut penser, selon Kate Murphy, l’élément de surprise n’est pas si important pour la majorité en matière de cadeau. Donc, on peut demander des suggestions. Certains couple ouvre même un fichier partagé sur l’ordinateur pour y noter ce qui leur fait envie. 

Quand un personne veut une surprise, on peut au moins lui demander quelques conseils généraux pour nous orienter.