Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

18 choses qui peuvent déclencher votre anxiété au quotidien

18 choses qui peuvent déclencher votre anxiété au quotidien
0
Partages
Partager sur Facebook

L’anxiété est le mal du siècle. C’est le trouble de santé mentale le plus courant sur le continent américain (au nord, du moins). Au Canada, 3 000 000 de personnes souffrent de troubles anxieux ou de l’humeur; c’est 11,7% de la population totale du pays, selon l’Agence de la santé publique du Canada.

Chez nos voisins américains, 40 000 000 d’adultes (soit 18% de la population) en serait atteinte, rapporte l’Anxiety and Depression Association of America (ADAA). 

Tout le monde peut être anxieux de temps en temps. Cependant, être nerveux ou inquiet sans raison apparente régulièrement peut être dû à l’une des activités du quotidien qui suit.  

Connaitre ces causes peut nous aider à gérer ces déclencheurs anxiogènes  et empêcher les émotions de devenir trop intenses.

Voici donc les principales:

1. Une trop grande consommation de café

La psychologue Nikki Martinez, de Chicago, mentionne que les gens ne pensent pas aux conséquences que peut avoir une tasse de café supplémentaire. Or, la caféine peut rendre nerveux et agité et déclencher une réaction de lutte, ou de fuite. Une trop grande consommation de café, qu’on parle d’espresso ou de latté, peut donner des symptômes que l’on peut comparer à ceux d’un trouble anxieux, d’après une étude qui a été publiée dans le British Journal of Psychiatry.

Adobe Stock

2. Une grande soif

Quand on ne boit pas assez d’eau, on a la bouche sèche, mais plus encore. Même légère, la déshydratation peut entraîner des troubles de l’humeur, d’après une étude qui a été publiée dans le Journal of Nutrition. D’autres recherches se sont penchées sur les conséquences d’un manque de consommation d’eau.

L’étude de PLOS One a démontré que l’augmentation de la consommation d’eau chez les personnes qui ne boivent pas beaucoup d’eau en général a un effet bénéfique sur l’humeur. 

Le contraire est également vrai: boire moins d’eau que d’habitude peut amoindrir le calme et les émotions positives. Il est donc important de consommer de l’eau toute la journée et lors des repas pour avoir une humeur stable.

Adobe Stock

3. Être en hypoglycémie

Être affamé peut causer de l’anxiété. «Les gens stressés qui font de l’anxiété manquent souvent d’appétit », explique la Dre Sanam Hafeez, de New York. Sauter des repas peut provoquer l’hypoglycémie (soit la chute du taux de sucre sanguin). Cela « nourrit» l’anxiété. Un cercle vicieux!

Adobe Stock

4. La prise de médicaments

Vous sentez mal et vous vous demandez pourquoi vous êtes angoissé(e)? Vérifiez les médicaments en vente libre que contient votre pharmacie. «C’est important de lire la liste des principes actifs», explique la Dre Hafeez. «L’acétaminophène, le succinate de doxylamine, un antihistaminique qui a des effets sédatifs, et le dextrométhorphane, un antitussif, peuvent provoquer de l’anxiété et de la nervosité.»

Adobe Stock

5. Être branché(e) en tout  temps

Ordinateur, téléphone, télévision… Ces appareils font partie de notre quotidien. Une étude publiée dans la Revue canadienne de psychiatrie portant sur les adolescents et les jeunes adultes a évalué le temps que ces derniers passaient sur les médias sociaux, les ordinateurs et la télévision. Plus ces jeunes passaient de temps à l’écran, plus leurs symptômes d’anxiété et de dépression étaient élevés. 

Une autre étude, menée par Anxiety UK a démontré que la majorité des utilisateurs de média sociaux se comparent négativement aux autres personnes, deviennent stressés quand ils n’ont pas accès à ces médias, tout en ayant des difficultés à dormir après les avoir consultés. 

Adobe Stock

6. Avoir trop chaud

N’importe qui peut devenir irritable sous une chaleur intense! La chaleur déshydrate, nous vide de notre énergie et anéantit la concentration. Lorsque les températures deviennent étouffantes, la respiration et le rythme cardiaque s’accélèrent. Ce sont deux symptômes que l’on retrouve dans la crise de panique, selon la Dre Beth Salcedo.

Quand notre organisme reconnaît ces symptômes physiologiques, l’anxiété générée peut mener à une crise de panique. Si cela se produit, il faut respirer lentement pour se calmer et se rendre dans un endroit plus frais.

Adobe Stock

7Prendre trop d’engagements

Finaliser un projet important pour le travail, aller chercher les enfants à leur pratique de hockey, ranger la maison et préparer la collation spéciale pour l’école le lendemain. C’est chose courante pour plusieurs d’entre nous. 

 «Il ne faut pas surcharger votre horaire au risque de faire du stress, la pierre angulaire de l’anxiété, explique la Dre Salcedo. Il faut se montrer réaliste envers soi-même et avec les autres et tenir compte du temps  nécessaire pour faire chaque chose.

Adobe Stock

8. Trop de solitude

Avoir du temps pour soi, c’est bien, mais il faut aussi en prendre avec les êtres chers. «Je dis toujours que l’anxiété aime remplir les espaces vides. Si vous n’êtes pas occupé, l’anxiété peut s’installer, » explique la Dre Salcedo. Vous vous sentez mal en étant seul(e)? Trouvez des distractions, faites des projets avec des amis!

Adobe Stock

9. Être toujours en retard

Si vous êtes toujours la personne qui a 15 minutes de retard, il faut changer les choses. En prévoyant assez de temps pour se rendre à destination, en s’organisant mieux. Sinon la santé mentale peut en souffrir. Selon la la Dre Salcedo, «Les gens qui sont toujours en retard sont souvent éparpillés et anxieux». La spécialiste conseille de toujours prévoir d’arriver 15 minutes en avance, peu importe le rendez-vous.

Adobe Stock

10. Le manque de sommeil

Le stress et l’anxiété peuvent causer de l’insomnie, comme on le sait. Mais le manque de sommeil peut aussi provoquer aussi de l’anxiété, révèle l’ADAA. Et si l’insomnie devient chronique, elle peut augmenter le risque de dépression et de troubles anxieux, rien de moins.

Des suggestions pour calmer le cerveau avant d’aller au lit: lire un livre, méditer un peu, écrire la liste des choses à faire le lendemain…

Adobe Stock

11. Recevoir fréquemment des notifications alarmantes

La  psychiatre Beth Salcedo, directrice médicale du Ross Center, affirme que  «les nouvelles en continu, 24h sur 24, augmentent terriblement le niveau de stress». L’actualité traite surtout de violence, de guerre et de colère, ce qui ébranle les auditeurs. Cela ne veut pas dire de se fermer les yeux au sujet de tout ce qui se passe dans le monde. La Dre Salcedo suggère plutôt toutefois de prendre connaissance des nouvelles seulement une fois par jour.

Adobe Stock

12. Une grande consommation d’alcool

La gueule de bois n’est pas la seule conséquence possible, après avoir trop bu d’alcool. L’abus d’alcool est l’un des principaux déclencheurs de l’anxiété, selon une étude qui a été publiée dans Nature: Neuroscience. Une grande consommation d’alcool est susceptible de modifier les circuits cérébraux et rendre davantage sujet aux troubles anxieux. De plus, l’alcool peut aussi perturber le sommeil.  Et le manque de sommeil peut augmenter les niveaux de stress, a révélé une étude publiée dans The Journal of Neuroscience.

Adobe Stock

13. Une alimentation non équilibrée

Si on n’ingère pas tous les nutriments essentiels à la santé, spécialement les vitamines du complexe B, l’humeur peut s’assombrir et nous faire sentir anxieux, même sans raison apparente. «Les études montrent qu’une alimentation déficiente en bœuf, porc, poulet, légumes feuillus verts, fruits, noix et œufs peut mener à la dépression », dit la Dre Hafeez. Les personnes qui cessent de consommer ces aliments peuvent devenir anxieuses et irritables.

Adobe Stock

14. Sauter un entraînement

Si vous sautez de temps en temps un entraînement, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Par contre, devoir se battre avec soi-même pour respecter un horaire peut avoir un effet négatif sur l’humeur. 

Il faut savoir que l’exercice physique stimule la santé mentale et repousse les symptômes de dépression et d’anxiété, selon une méta-analyse qui a été publiée dans la Cochrane Systematic Review.

Adobe Stock

15. Ne pas sortir assez de la maison

Même quand on n’aime pas le plein air, il est important de prendre un peu d’air frais dehors.  Une expérience ayant été publiée en 2019 dans Scientific Reports a révélé que le temps passé dans la nature peut augmenter l’énergie physique et mentale de l’humain de 40%. Et que le temps passé à l’intérieur a l’effet contraire…

De plus, la lumière solaire procure de la vitamine D, qui protège contre la dépression. Confiné(e) àl’intérieur? On s’entoure de plantes et même, de photos de la nature.

Adobe Stock

16. Vivre en ville

Le bruit et les foules sont stressants pour certaines personnes. Mais même quand le chaos urbain ne nous dérange pas, l’air que l’on respire peut augmenter le niveau de stress et le mal-être ressenti. Une étude qui a été publiée dans le British Medical Journal, pour laquelle des chercheurs ont suivi plus de 71 000 femmes, a révélé que celles qui vivaient à moins de 200 mètres d’une grande artère étaient plus sujettes à l’anxiété que les femmes vivant à plus de 200 mètres. L’hypothèse soulevée? La pollution de l’air.

Adobe Stock

17. Le désordre

L’idée qu’une maison désordonnée peut être une source d’anxiété a été confirmée par une étude réalisée en 2019 et publiée dans Building and Environment. Cette étude a démontré que les environnements physiques ont une réelle influence sur les émotions et les comportements. 

En 2009, une analyse qui portaient sur 60 conjointes et qui a été publiée dans le Personality and Social Psychology Bulletin a révélé que les mères qui vivaient dans des maisons en désordre présentaient des taux plus élevés de cortisol, l’hormone du stress.

Le désordre est stressant, il  épuise,  nuit à la concentration et à la détente. Cela augmente l’anxiété. 

Puisque l’environnement dans lequel on vit et évolue est important pour la santé. mentale, il est bon de ranger, afin d’éviter les tensions inutiles. 

Une étude publiée dans le Journal of Neuroscience a montré que les gens vivant dans un environnement aéré et non encombré étaient plus concentrés, plus productifs et moins irritables.

Adobe Stock

18. Le dimanche soir

C’est la journée qui signe la fin du week-end et elle a un impact sur notre bien-être. «C’est courant: les gens deviennent anxieux au fur et à mesure que le week-end avance en anticipant leur prochaine semaine de travail. Quand vous vous mettez à penser aux rapports à produire, aux activités des enfants, aux choses à faire, c’est facile de devenir anxieux », affirme la Dre Hafeez.

Adobe Stock

Source: Sélection · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...