Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

3 nouveaux programmes viennent remplacer la PCU

3 nouveaux programmes viennent remplacer la PCU
0
Partages
Partager sur Facebook

La crise de la COVID n’étant pas terminée, le gouvernement fédéral a instauré 3 nouveaux programmes d’aide financière pour les Canadiens ayant perdu leur emploi ou ayant de la difficulté à en trouver un à cause de la situation.  Chacun de ces programmes a des critères d’admissibilité qui lui sont propres, mais voici ce qu’ils ont en commun.

 Les critères que les demandeurs doivent rencontrer pour avoir droit à un de ces 3 programmes :

1. Avoir gagné au moins 5 000 $ au cours de la dernière année comme:

  • employé
  • travailleur autonome (5 000 $ de revenu net,  non brut)
  • employé en congé de paternité, de maternité, ou d’adoption

2. Posséder un numéro d’assurance sociale valide

3. Être âgé de 15 ans minimum

4. Résider et être présents au Canada

Les restrictions communes à ces 3 programmes

Chacun des 3 programmes a des  restrictions qui lui sont propres, mais ils ont ces deux points en commun:

On ne peut pas recevoir de prestation si :

  • on est éligible à l’assurance-emploi (chômage) 
  • ou
  • on a reçu des indemnités de congé de paternité, la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, ou la Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants.

Des détails sur les 3 programmes:

La Prestation canadienne de relance économique (PCRE) 

Pour qui?

Pour les travailleurs canadiens ayant perdu leur revenu à cause de la COVID-19. La  PCRE verse 500$ par semaine pour une durée maximum de 26 semaines.

Adobe Stock

Les critères d’admissibilité

Pour êtes admissible à cette prestation , il faut rencontrer les critères communs à tous les programmes mentionnés plus haut et, en plus:

  • Avoir subi une réduction d’au moins 50% de ses revenus hebdomadaires moyens à cause de la COVID-19 

et

  • S’engager à rechercher un emploi pendant qu’on reçoit  les prestations.

 Les restrictions

En plus des restrictions communes aux trois programmes d’indemnisation, on n'est pas admissible à ce programme si on a quitté son emploi volontairement.

En plus, il ne faut pas

  • Restreindre indûment sa disponibilité à travailler pendant qu’on reçoit des prestations
  • Refuser de recommencer son travail sans raison valable
  • Refuser une offre d’emploi raisonnable pendant qu’on reçoit des prestations.

 Important: 

Si on gagne plus de 38 000 $ pendant l’année au cours de laquelle on reçoit des prestations de ce programme, il faudra rembourser 0,50 $ pour chaque dollar gagné au-delà de 38 000 $, jusqu’à concurrence du montant des prestations reçues.

La prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE)

Il s’agit d’une prestation destinée aux travailleurs canadiens étant temporairement incapables d’exercer leur emploi à cause de la COVID-19. Elle donne droit à 500 $ par semaine pour deux semaines maximum.

Adobe Stock

Les critères d’admissibilité

Pour être admissible à ce programme, il faut rencontrer les critères communs mentionnés plus haut et:

  • Être incapable d’exercer son emploi pour au moins 50% du temps  autrement travaillé parce que:
  • On a contracté la COVID-19
  • Était en isolement sur l’avis de l’employeur, une instance gouvernementale ou un professionnel de la santé parce qu’on avait des facteurs de risque liés à la COVID-19
  • Était en isolement sur l’avis de l’employeur, une instance gouvernementale ou un professionnel de la santé pour des raisons liées à la COVID-19.

Les restrictions:

En plus des restrictions communes aux trois programmes d’indemnisation, on ne peut pas recevoir ces prestation si :

  • On a reçu des paiements en vertu d’un régime d’indemnité de maladie.

La Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants (PCREPA)

La PCREPA est destinée aux personnes temporairement incapables de travailler  car elles doivent s’occuper d’un enfant ou d’un membre de la famille à cause de la COVID-19. Ce programme donne droit à 500 $ par semaine, pour un maximum de 26 semaines. 

Note: Ce maximum s’applique à l’ensemble des personnes résidant à la même adresse. Ce qui veut dire, par exemple, que si un parent reçoit cette prestation pendant 20 semaines , le second parent peut la recevoir pendant un maximum de 6 semaines. Donc, deux personnes qui habitent sous le même toit ne peuvent pas recevoir la PCREPA en même temps.

Adobe Stock

Les critères d’admissibilité

On est admissible à ce programme si on rencontre les critères communs mentionnés plus haut et :

  • Qu’on est incapable d’exercer votre emploi pour au moins 50% du temps qu’on aurait autrement travaillé parce que:
  • On doit s’occuper d’un enfant de moins de 12 ans ou d’un autre membre de la famille parce que :
      • l’école ou l’institution que fréquente l’enfant ou le membre de la famille est fermée pour cause de COVID-19
      • l’enfant ou le membre de la famille a contracté ou pourrait avoir contracté la COVID-19
      • l’enfant ou le membre de la famille est en isolement sur l’avis d’une instance gouvernementale ou d’un professionnel de la santé
      • l’enfant ou le membre de la famille a de graves risques de complications liées à la COVID-19
      • les personnes ou services qui s’occupaient normalement de l’enfant ou du membre de la famille ne sont pas disponibles pour des raisons liées à la COVID-19.

 Les restrictions

En plus des restrictions communes aux trois programmes d’indemnisation, on ne peut pas recevoir ces prestations si, pour la période visée :

On  a reçu des paiements en vertu d’un régime d’indemnité pour soins ou soutien à une personne.  (Exemple: des prestations pour enfant gravement malade).

Source: Educaloi · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...