Trucs et Bricolages
4 risques associés au fait de dormir avec un ventilateur pendant la nuit
Adobe Stock

4 risques associés au fait de dormir avec un ventilateur pendant la nuit

Certaines personnes ne peuvent dormir sans ça, mais il vaut mieux être au courant des conséquences éventuelles.

Trucs et Bricolages

Trucs et Bricolages

Par temps très chaud, on peut avoir du mal à dormir. C’est pourquoi certaines personnes ne jurent que par l’usage d’un ventilateur dans leur chambre la nuit. Même que certains y sont accros pour le bruit que cet appareil fait et qui les berce pour s’endormir.

Cependant, des spécialistes du sommeil alertent les gens au sujet de certains risques associés à cette habitude. Que le ventilateur soit sur pied, en colonne ou au plafond, son utilisation n’est pas sans risques.

1. Aggravation des allergies

Les gens qui souffrent  d’allergie ou d’asthme devraient faire attention avec le ventilateur pendant le dodo. Car, en plus de « brasser » l’air de la chambre, l’appareil fera de même avec les acariens, les spores, le pollen et autres alergènes.

Il faut savoir que l’été, beaucoup d’allergènes prolifèrent sous l’effet de l’humidité et de la chaleur. Le ventilateur peut donc aggraver les symptômes d’allergie Au réveil, on risque de se retrouver avec les yeux irrités, larmoyants, le nez qui coule, des éternuements, la gorge qui pique et même, des difficultés à respirer.

Une personne allergique qui tient à son ventilateur doit donc veiller à bien dépoussiérer et nettoyer la chambre ainsi que  les pales du ventilateur et ce, très régulièrement. On peut aussi utiliser un purificateur d’air ou un filtre HEPA dans la chambre.

2. Irritation de la gorge irritée et congestion nasale

Même si on ne souffre pas d’allergie, un ventilateur peut  affecter nos voies aériennes. Le faire fonctionner toute la nuit va assèche l’air ambiant y déplace  la poussière, ce qui peut irriter la gorge et les poumons, qui  se gorgent alors de mucus. On risque donc de se réveiller en toussant et en éternuant et en ayant mal à la tête à cause ds sinus engorgés.

En plus de bien nettoyer la chambre, il peut être bon d’y installer  un humidificateur  pour rendre l’air plus respirable et moins dommageable pour les voies respiratoires.

Il faut aussi  bien s’hydrater pendant la  journée (en buvant environ 2 litres d’eau quotidiennement), pour passer une bonne nuit de sommeil malgré la chaleur et éviter la déshydratation et la congestion reliées au ventilateur.

3. Des raideurs musculaires

Diriger  un ventilateur sur soi quand on dort risque d’augmenter la tension dans les muscles, ce qui favorise les crampes au niveau du dos et de la nuque. Ce symptôme peut survenir après quelques nuits,  sans qu’onn se rende forcément compte que c’est lié à l’utilisation du ventilateur la nuit.

En cas de  douleurs au réveil, il vaut mieux essayer de dormir sans ventilateur pendant quelques nuits pour voir si les choses s’améliorent.

Il faut aussi éviter de braquer le ventilateur électrique sur soi quand on dort. Il vaut mieux éloigner l’appareil du lit.

4. Sécheresse et irritation des yeux

Comme on le sait, le ventilateur assèche l’air, ce qui peut se ressentir au réveil. À la longue le ventilateur peut assécher les yeux et favoriser les irritations oculaires, surtout pour les gens qui portent des lentilles de contact. Pour éviter cet effet indésirable, on conseille de réduire la vitesse de l’appareil et de le positionner assez loin de soi.

Articles recommandés: