Trucs et Astuces : 6 pièges parentaux qui transforment un enfant en sociopathe
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

6 pièges parentaux qui transforment un enfant en sociopathe

Petit guide pour éviter d'élever un futur monstre!

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
138 138 Partages

Pour tout parent, son enfant est le plus beau, le plus gentil, le plus tout! Il est donc très difficile de s’admettre à soi-même que notre petit trésor peut avoir des failles…

La plupart des parents ne veulent le meilleur pour leurs enfants et basent leurs actions sur ce qui, à leur avis, les servira le mieux. Malheureusement, certaines idées erronées circulent et elles sont beaucoup plus néfastes pour les enfants qu’utiles.

Lorsque des parents adoptent ces idées trompeuses, ils peuvent sans le vouloir encourager les enfants à ne pas être la meilleure version d’eux-mêmes. Ces actions peuvent même les transformer… en sociopathes! Cela peut sembler choquant, mais malheureusement, cela se produit au moment où on se parle.

Comment les parents transforment-ils leur enfant en sociopathe? Voici 6 pièges parentaux qui, ensemble, feront ressortir le pire de tout enfant.

Les pièges parentaux sont des comportements qui semblent positifs en surface. Les parents pensent donc qu'ils sont «bons» pour leurs enfants, mais ce n’est pas le cas en réalité.

Voici donc ces pièges à éviter pour le bien de votre enfant… et le votre, par la bande!

  1. L’absence de limites

Au lieu de fixer des limites et des directives claires concernant le comportement de leur enfant, les parents lui permettent d’être égoïste, égocentrique, complaisant, cupide, intrusif, insensible ou insouciant.

Certains parents peuvent penser que les limites empêchent leur enfant de s’exprimer de manière authentique, mais ce n’est pas le cas. Il est préférable de faire savoir à un enfant ce qu'on attend de lui et ce qui est inacceptable au lieu de le laisser avoir des ennuis plus tard, à cause de son ignorance.

2. L’absence de conséquences

Certains adultes hésitent à donner des conséquences significatives à leur enfant suite à une mauvaise attitude et de mauvais comportements.

Ces parents peuvent penser qu’il est blessant pour un enfant de recevoir des conséquences, mais c’est plus douloureux de ne pas en avoir. En refusant les conséquences, les parents privent l'enfant de la possibilité d'apprendre de ses erreurs et de corriger son comportement.

En plus de l'absence de limites, l'absence de conséquences pousse l'enfant à grandir sans avoir le sens du bien et du mal, ni le sentiment de remords d'avoir mal agit. Un trait commun aux psychopathes, avouons-le.

Adobe Stock

3. Des réactions inappropriées. 

Il arrive que des parents minimisent  ou trouvent « mignon » certains comportements blessants, égoïstes, impulsifs, destructeurs, cruels ou irréfléchis chez l'enfant.

Ces parents n’aident pas leur enfant lorsqu'ils nient la capacité de leur enfant à se comporter mal. Ils doivent impérativement cesser d’idéaliser leur progéniture. Ils ont besoin de voir que même leurs précieux chouchous sont capables de se comporter mal et que c'est à eux de guider ces enfants sur le bon chemin dans la vie. Si les parents restent dans cet état de déni, leurs enfants sont privés de ces conseils.

4. L’absence de valeurs

Quand les parents ne parviennent pas à inculquer une morale, une éthique, une compassion, une empathie, une gentillesse ou une autodiscipline appropriée à l’enfant, cela peut être problématique.

Nous vivons dans un monde moralement relativiste. Quand les parents ne parviennent pas à apprendre à leurs enfants à être de bonnes personnes et à bien faire les choses, les enfants ne sont influencés que par leurs pairs et les médias. C’est risqué!

5. Une protection inappropriée

Certains parents protègent leur enfant des conséquences négatives de son mauvais comportement notamment le fait de mentir, de tromper, de voler, d'intimider et de blesser des animaux ou d'autres personnes.

Lorsque les parents « protègent » leur enfant de cette manière, ils l’abandonnent, en réalité.

Lorsque les parents veillent à ce que les enseignants, les entraîneurs ou les employeurs ne donnent jamais à l'enfant de conséquences pour des actes répréhensibles, ils renforcent le message selon lequel l'enfant ne doit jamais tenir compte des effets de son comportement sur les autres.

Adobe Stock

6. L’absence de perspective

Quand des parents répètent sans cesse à leur ou démontrent par leurs actes à l’enfant enfant qu'il est « spécial », meilleur que tout le monde et qu’il mérite plus que tout le monde, ils ne lui rendent pas service.

Il est bon de développer l'estime personnelle d'un enfant, mais une flatterie constante créera un enfant égocentrique. La bonne estime de soi fait de l’enfant confiant, alors que la «grandiosité» peut le rendre mégalomane!

Ces 6 pièges parentaux vont pousser un enfant à grandir en croyant qu'il est supérieur à tout le monde. Il aura très peu d'intérêt ou d'empathie pour autrui et il sera extrêmement centré sur lui-même et égoïste.

Ce type d’enfant n’aura aucun respect pour les règles et aura l’impression qu’il peut faire ce qu’ils veut, quand il le veut, pour obtenir ce qu’il veut et ce, sans aucune conséquence.

Si vous voulez être un parent vraiment affectueux et attentionné, veillez à éviter tous ces pièges parentaux. Sinon, vous pourriez être en partie responsable de la création d'un monstre…

Partager sur Facebook
138 138 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: HUFFPOST
Crédit Photo: Adobe Stock