Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

7 astuces pour réussir à fixer des limites à un enfant de 2 ans (Oui! C’est possible)

7 astuces pour réussir à fixer des limites à un enfant de 2 ans (Oui! C’est possible)
3.8k
Partages
Partager sur Facebook

Pour la plupart des parents, élever un enfant de deux ans comporte son lot de défi. Le petit Terrible Two peut en effet nous faire perdre tous nos moyens!

Et c’est là que commencent souvent les grands questionnements, les débats, les désaccords entre les parents. Et il y a les grands-parents et les voisins qui veulent s’en mêler, conseillant ceci et son contraire…

Certains parents pensent qu’un enfant de deux ans est encore trop jeune pour « subir » une discipline, alors que pour d’autres, il est primordial d’établir des règles et des limites très tôt dans la vie d’un enfant.

C’est tout un art de fixer des limites à un tout-petit, qui est à une époque de sa vie (et pas la dernière!) où il désire avoir beaucoup (trop?) d’autonomie et faire ce qu’il veut, quand il le veut et comme il le veut.

Adobe

Le petit trésor d’hier pense qu’en faisant  une crise de colère, il obtiendra ce qu’il veut. C’est alors important que ces parents demeurent « zen »!

Les limites et les normes sont importantes, même à ce jeune âge. Elles apprennent à Junior à se valoriser et à se respecter et à respecter autrui.

Donc, maintenant que l’on sait que les limites sont importantes, comment les fixer? Et qui doit le faire?

Les deux parents ont la responsabilité de fixer des limites à leur enfant de 2 ans. Ils doivent donc être se mettre d’accord à ce sujet et en informer le reste de la famille, pour que tout le monde puisse les faire respecter. Au moment de fixer ces limites, les parents doivent tenir compte la capacité de leur enfant.

Voici 7 astuces pour fixer des limites à un enfant un terrible two!

  1. Donner des consignes précises et concrètes

Les petits de 2 ans ne comprennent pas les messages trop abstraits.  Il faut donc les informer des comportements que l’on attend d’eux. Il faut lui dire «sois sage» ou «assieds-toi bien», mais aussi lui expliquer ce qui est bon et ce qui l’est moins!

2. Parler de manière ferme et calme

Il faut expliquer au tout-petit les règles qu’il enfreint de manière calme et en prenant un ton sérieux. Pour vous aider, vous pouvez écrire ces règles et les afficher à un endroit visible. S’il se trompe ou enfreint lesdites règles, rappelez-lui les limites de manière pacifique, sans lui crier dessus, car il pourraient agir alors encore plus mal.

3. Ne pas céder

Il faut conserver votre position fermement sur le « non ». Ne cédez pas, même si l’enfant peut commencer à supplier, pleurer ou même agresser les autres.

Si une règle a été établie, elle doit être maintenue quoiqu’il arrive. Si vous cédez, l’enfant verra qu’il peut obtenir ce qu’il veut en pleurant ou en boudant.

4. Utiliser des phrases positives

Les enfants obéissent mieux aux limites qui sont exprimées de façon positive. Au lieu de lui demander de ne pas crier, dites-lui de parler à voix basse et doucement, par exemple.

Dans l’éventualité où frappe un autre enfant, il ne faut pas seulement lui dire de ne pas frapper. Il faut plutôt lui expliquer de traiter les autres enfants avec amour et respect.

Adobe

5. Demeurer conscient de la personnalité de l’enfant

Tout le monde n’est pas pareil. Certains enfants peuvent avoir besoin d’un simple avertissement, alors que d’autres ont besoin de voir les parents « en colère » pour obéir. Si votre tout-petit n’obéit pas au message la première fois, il faut le lui répéter encore et encore.

6. Maintenir un accord mutuel entre les parents

Si papa interdit de faire quelque chose, maman doit respecter cette décision et la soutenir et vice versa. Car si un des parents permet un interdit de l’autre, l’enfant verra qu’il ne vaut pas la peine d’obéir à la norme de l’un et ira voir l’autre pour avoir son soutien.

7. Mettre en place des routines

Les routines se doivent d’être établies et respectées. Si vous fixez une heure spécifique pour manger ou dormir, vous devez la respecter, pour aider votre enfant à réaliser qu’à ce moment-là il doit faire ce qui a été décidé.

S’il ne veut pas dormir, mettez-le au lit en lui expliquant que s’il ne dort pas tôt, il se réveillera fatigué.

Adobe

Voici les avantages à fixer des limites pour un enfant de 2 ans

Quand les parents fixent des normes et des limites à leur enfant, de nombreux avantages en découlent. Comme:

- En grandissant, il apprendra qu’il est nécessaire de suivre les règles. Cela lui sera bénéfique quand il sera adulte.

- Il deviendra une personne responsable.

-  Il vivra un sentiment de sécurité, en sachant quelle attitude il doit adopter et ce qui est bon ou mauvais.

-  Les limites l’aideront dans le développement de son estime personnelle. 

En résumé, il est nécessaire de fixer des limites à un enfant de 2 ans pour qu’il soit obéissant et responsable. 

Même si cela semble compliqué, ce n’est pas si difficile. 

Fixez des limites à vos enfants, mais toujours avec amour. 

Ils vous remercieront quand ils seront grands!

Source: Être parents
Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...