7 choses qui perdent de l'importance quand on a plus de 40 ans

La quarantaine nous apporte de belles leçons

Trucs et Bricolages
Trucs et Bricolages
Publié il y a 1 mois
7 choses qui perdent de l'importance quand on a plus de 40 ans
Adobe Stock

Qu’on le veuille ou pas, la plupart d’entre nous changeons vers l’âge de 40 ans. Biologiquement et mentalement.

En avançant en âge, plusieurs personnes acquièrent une perspective plus large de la vie. Avec l’expérience, on développe une plus  grande maturité émotionnelle et on se comprend mieux et on comprend mieux les autres.

40 ans, c’est souvent  une phase de transformation dans l’existence d’un individu.

On commence à laisser tomber le superflu, pour se concentrer plus sur le bonheur! Certaines choses de la vie prennent de la valeur à nos yeux et d’autres n’en n’ont plus.

À 40 ans et plus, on ne veut plus perdre de temps avec des frivolités et avec des gens qui ne ne nous apportent rien de bon.

Voici les 7 principales choses qui perdent de l’importance quand on a atteint cet âge.

1. Les petits tracas quotidiens

À 40 ans et plus, on a souvent une  plus large perspective sur la vie. On s’en fait moins avec des petits détails et on gère mieux le stress.

À cet âge, on ne suit généralement pas  aveuglément les dernières tendances de la mode. On mise sur le confort et le style personnel au lieu que de s’attarder aux normes dictées par l’industrie de la mode.

2. Les personnes toxiques 

Quand on frôle ou dépasse la quarantaine, on ne veut plus ,tolérer des relations toxiques, juste par convenance. On a déjà fait l’erreur de sauver des relations qui n’étaient pas bénéfiques acceptant près de nous deux gens égocentriques et toxiques pour de multiples raisons. On ne veut plus ça,

On comprend enfin que tolérer les gens qui ne nous conviennent pas ne fait que nous  apporter du stress et de l’amertume. À cet âge, on aspire à l’ harmonie intérieure et il n’est plus question de  compromettre notre bien-être.

Maintenant, on veut des relations positives et énergisantes!

3. Le désir de plaire aux autres 

À l’approche des 40 ans, on a un bagage de vie qui nous apporte une meilleure perspective des relations. On voit ce qui n’est pas utile de sacrifier notre bonheur pour recevoir l’approbation d’autrui.

Alors, on met fin aux efforts exagérés pour faire plaisir à des personnes qui ne nous aiment pas comme on est. On est capable de s’éloigner, sans se sentir coupable ou se justifier.

On a un meilleur discernement et on sait reconnaître les relations authentiques. On ne perd plus de temps avec les gens qui ne méritent pas notre attention.

7 choses qui perdent de l'importance quand on a plus de 40 ans
Adobe Stock

4. Se sentir affecté par les critiques d’autrui

 À cet âge, on a compris une chose:  peu importe nos efforts, il y a des gens qui ne seront jamais satisfaits. Alors on change notre perspective. Maintenant, on a développée la capacité de filtrer les commentaires extérieurs et de comprendre que les critiques ne définissent pas qui nous sommes, mais parlent plutôt de la personne qui les dit.

C’est la période où on embrasse notre authenticité, sans s’excuser. Il y aura toujours des critiques sur notre chemin mais il y aura aussi des gens qu nous aiment!

L’amour et le positif sont maintenant plus précieux que les énergies négatives.

À 40 ans et plus, on prend la responsabilité de notre propre bonheur et on ne laisse plus des détails perturber notre bien-être. Et le jugement extérieur ne nous affecte plus autant. C’est une souffrance inutile!

5. La politesse à tout prix

On enseigne aux enfants d’être poli et de sourire à tout le monde. C’est une belle intention, mais pourquoi le faire avec ceux qui souhaitent notre malheur?

Quand on approche de la quarantaine, on réalise que notre paix intérieure et notre bien-être émotionnel sont bien plus précieux que le respect des convenances.

On sait maintenant qu’il y a des personnes désagréables et  condescendantes et même, méchante. On ne ressent plus le besoin de leur adresser des politesses forcées!

On donne aux gens qui  nous donnent le même respect dorénavant!

6. Dire « oui » à tout

Dans une vie, on peut se sentir obliges à une multitudes d’occasions  de dire « oui » quand on a vraiment envie de dire « non ». On le fait pour satisfaire quelqu’un d’autre ou pour préserver une relation. Quand on a 40 ans, on comprend que notre paix intérieure prime sur la satisfaction des attentes des gens!

On ne veut plus se plier à ce qui va à l’encontre de nos principes ou de notre volonté. On a maintenant le niveau de confiance en soi qui nous offre la possibilité de faire ce qu’on veut nous!

Tout ce qui menace notre tranquillité émotionnelle mérite une réponse catégorique : « Je ne veux pas et je ne peux pas ! »

7 choses qui perdent de l'importance quand on a plus de 40 ans
Adobe Stock

7. La poursuite  de la perfection 

Quand on est dans la quarantaine,  on se rend compte enfin que la perfection absolue est impossible et on met fin àa cette pression constante de toujours tous faire de façon impeccable.

On aligne nos objectifs sur nos propres valeurs et aspirations au lieu de suivre le chemin que les autres veulent qu’on  emprunte.

De plus, on s’en fait souvent moins avec les soucis esthétiques. On accepte de vieillir. On apprécie notre maturité et notre sagesse.

Bref, la quarantaine nous apporte de belles leçons!

Articles recommandés: