Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

9 choses que vous ne devriez plus faire pour le bien de vos enfants

9 choses que vous ne devriez plus faire pour le bien de vos enfants
0
Partages
Partager sur Facebook

Tout parent espère élever des enfants forts, autonomes et heureux. 

Mais pour la plupart d'entre eux, la réalité parentale est épuisante et complexe.  Les parents submergés par une vague ininterrompue de choses à faire sur le champ, tout le monde est débordé et les enfants évoluent tous différemment. De quoi ébranler certains (tous?) nos idéaux parentaux!

C'est pourquoi il est bon de se souvenir des choses à prioriser et sur lesquelles concentrer notre énergie au lieu de nous éparpiller.  

Mais il est tout aussi important de savoir quels comportements nous devons cesser et à quelles habitudes nous devons renoncer pour élever des enfants sains, heureux et débrouillards!

C'est une mission possible! Et voici ce à quoi il faudrait renoncer pour y parvenir.

1. Parler à la place de l'enfant

Supposons que votre voisin demande à votre enfant comment il va. Avez-vous tendance à dire «Nous allons bien!» Que se passe-t-il si une personne que vous venez de rencontrer demande à votre enfant quel est son nom?  Rétorquez-vous tout de suite qu’il s’agit de Mathieu ou de Maélie?

S’exprimer à la place des enfants qui peuvent parler envoie le message qu'ils ne sont pas responsables d'eux-mêmes. Cela peut aussi les frustrer qu’on ne leur donne pas l'occasion de s’exprimer!

2. Dicter à l'enfant ses intérêts

Quand les parents et les enfants aiment les mêmes choses, le lien est vraiment facile. Mais faites attention de ne pas décider des passe-temps ou des intérêts de votre enfant! Il se peut que vous aimiez vraiment le football, mais que votre enfant soit plus heureux quand il joue du piano. Laissez-le choisir ses passe-temps et passions! De cette façon, il sera plus susceptible d’augmenter son estime personnelle en développant une compétence qu’il aime vraiment.

3. Surprotéger l'enfant

Personne ne veut voir son enfant se souffrir - émotionnellement ou physiquement. Mais si vous tentez de trop envelopper un enfant, il aura du mal à apprendre à gérer sa douleur et ses émotions par lui-même.

Alors, laissez votre enfant jouer dehors, par exemple. Évidemment,  un jour, il rentrera à la maison avec une écharde ou une coupure. Vous lui donnerez un bisou et apposerez un pansement sur le bobo et tout ira bien. Il sera plus prudent la prochaine fois et il apprendra qu'une petite blessure n’est pas la fin du monde.

Fotolia

4.  Trop essayer d'être l'ami de l'enfant

Les parents ne sont pas les égaux de leurs enfants.  En fait, ils sont responsables de leurs enfants et possèdent l’autorité. C'est merveilleux d'avoir une relation affectueuse et étroite avec vos enfants, mais il y a des moments où les parents doivent dire «non», la où un ami pourrait dire «oui».

5.  Choisir à la place de l'enfant

Au restaurant, en consultant le menu, au lieu de dire « Oh regarde, ils ont des doigts de poulet! Tu aimes les doigts de poulet, alors on va en commander », donnez-lui le choix. Peut-être qu'il va vous surprendre et demander la salade de chèvre chaud!

6.  Trop aider l'enfant

Laissez votre enfant gérer les tâches adaptées à son âge. Pour un tout-petit, par exemple, cela peut être de choisir et d’enfiler ses propres vêtements - tout seul. Bien sûr, il pourrait vous arriver en portant une chemise rayée verte et noire avec un pantalon de chatons rose et blanc, mais il apprendra l’indépendance!

Fotolia

7.  S'attribuer les réussites de l'enfant

Veillez à ne pas laisser votre fierté diminuer les réalisations de votre enfant. Par exemple, si vous voulez poster une « première fois » de bébé sur Facebook, n’inscrivez pas un truc comme « Regardez ce que nous avons fait aujourd'hui! J'ai passé une semaine entière à lui apprendre à utiliser une cuillère, et maintenant mon dur labeur a porté ses fruits! ». Célébrez plutôt votre enfant avec une simple légende du genre « Tellement fière d'Emma qui mange toute seule! ».

8.  S'introduire dans la vie personnelle de l'enfant

Le concept de «parent hélicoptère» est devenu un cliché, mais cela peut être si vrai.  Même si donner de l'espace à enfant peut vous sembler difficile, c'est vraiment important. 

Lui accorder du temps pour lui seul, ne pas fouiner dans sa chambre et ne pas le harceler sur tous les aspects de sa vie personnelle l’aidera à devenir une personne autonome, ayant ses propres pensées et sentiments et qui saura prendre soin de lui.

En ce qui concerne les médias sociaux, vous pouvez surveiller ou limiter le temps passé en ligne de votre enfant, mais évitez de l’espionner, afin qu'il apprenne à vous faire confiance.

9. Se croire le comptable de votre enfant

Si votre enfant a de l’argent de poche, vous pourriez être tenté de vouloir influencer comme il la gère.

Si jamais il veut tout dépenser en bonbons ou en jouets, envisagez de le laisser faire. Il pourrait il est vrai manquer sa chance de s’acheter un souvenir lors des prochaines vacances, mais cela pourrait le faire réfléchir à deux fois la prochaine fois et l’inciter à planifier son budget la prochaine fois.

Que nous disent ces conseils? Être parent, c’est difficile! EN même temps, ils résument une idée simple: aimez vos enfants, et cherchez l’équilibre entre votre responsabilité de les protéger et leur besoin de développer leur indépendance.

Fotolia

Source: TipHero · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...