Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Apple va laisser ses clients réparer leur iPhone eux-mêmes

Apple va laisser ses clients réparer leur iPhone eux-mêmes
0
Partages
Partager sur Facebook

Une des choses qui irrite les clients d’Apple depuis longtemps, c’était l’impossibilité de réparer les téléphones et ordinateurs  de la marque de façon autonome. En effet, le géant est reconnu pour son écosystème  très fermé d’appareils et de logiciels.

À la grande surprise de plusieurs, voici qu’Apple a décider de donner la possibilité à ses clients de procéder eux-mêmes à la réparation de leur iPhone et de certains ordinateurs de la marque.

L’entreprise lance un magasin en ligne, du nom de 

Self Service Repair (Réparation en libre-service). On pourra y acheter  plus de 200 pièces détachées et outils qui pourront servir pour les régler les problèmes les plus courants des  iPhone les plus récents (12 et 13), par exemple,  les batteries et les écrans défectueux.

Pendant longtemps, Apple restreignait ses réparations à ses comptoirs Genius Bar et à certains commerçants autorisés, mais le temps d’attente pouvait être longue et les prix, élevés.

Cette initiative étonne des gens. En effet, on a souvent fait des reproches à Apple à propos du peu de durabilité de ses produits.

« On ne pensait pas qu’on verrait ça un jour », a mentionné  iFixit, un site web qui agit comme un guide pour réparer toutes sortes d’objets, sur Twitter.

Selon ce groupe californien, la proposition d’Apple n’est pas parfaite « mais nous sommes ravis qu’ils admettent enfin ce que nous avons toujours su : tout le monde est assez intelligent pour réparer un iPhone ».

Ce nouveau service sera lancé début 2022 chez nos voisins américains, avant d’être étendu à d’autres pays pendant l’année.

 Il comprendra aussi bientôt les ordinateurs équipés de la puce M1, fabriquée par Apple.

« Les clients rejoignent ainsi plus de 5 000 fournisseurs autorisés et 2 800 réparateurs indépendants qui ont accès aux pièces détachées, aux outils et aux manuels », a mentionné l’entreprise.

« Pendant ces trois dernières années, nous avons presque doublé le nombre de lieux qui ont [cet] accès », a souligné Jeff Williams, le directeur des opérations par voie de communiqué.

Apple réagit ainsi aux reproches qui lui ont souvent été lancés, à l’effet qu’elle contrôlait de trop près son écosystème physique et immatériel. La compatibilité avec des appareils d’autres marques, par exemple, pousse fortement les gens  à demeurer dans l’univers des appareils arborant la célèbre pomme. Sans oublier le système d’exploitation d’Apple, qui encadre de très près les applications mobiles tierces, qui sont obligées de passer par l’App Store pour être téléchargées.

Source: Le Devoir · Crédit Photo: adobe stock

Nos plus populaires ...