Trucs et Astuces : Comment créer un plan d'urgence familial en cas de catastrophe naturelle
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Comment créer un plan d'urgence familial en cas de catastrophe naturelle

​Il vaut mieux se préparer à toutes les éventualités

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
25 25 Partages

Personne ne désire faire face à une catastrophe naturelle, comme un ouragan, une inondation, un feu de forêt  ou une longue période de verglas. Mais cela arrive de temps en temps, partout dans le monde.

Si une telle situation survenait chez vous, seriez-vous prêt? La plupart des gens ne le sont pas. Pourtant, bien se préparer n’attirera pas les drames chez vous! De plus, être prêt pour le pire permet d’avoir ce qu’il faut sous la main en cas de simple panne d’électricité, par exemple.

Mais comment bien se préparer à ce genre d’éventualités?

Une mère pédiatre partage son guide de création d'un plan d'urgence familial.

« Je l'ai finalement fait. J'ai fabriqué un kit de secours et créé un plan de communication pour ma famille en cas d'urgence. Jusqu'à récemment, chaque fois que je commençais à me préparer à un désastre, je me suis senti tellement bouleversé par l'idée que j'avais abandonnée. Mais en tant que pédiatre qui a soigné des enfants après des tragédies et en tant que mère de deux jeunes fils, je devrais mieux savoir. J'ai donc fait face à mes peurs et pris de l'avance, et je suis là pour vous aider à faire de même », a-t-elle confié.

La pédiatre prévient qu’élaborer un plan d’urgence nécessite un investissement. Pour sa part, elle a dépensé environ 350$ pour préparer sa maison et sa famille. 

Elle a également consacré environ 15 heures à ce projet. Essayez de prendre un jour de congé pour faire de réels progrès. Vous pouvez élaborer votre kit avec un ami, histoire de vous encourager tout au long du processus.

L’investissement en temps et en argent en vaut la peine; vous serez toujours heureux d'avoir oeuvré à améliorer la sécurité de votre famille. Vous vous sentirez plus en sécurité et plus apte à fonctionner face à tout événement imprévu.

Première étape: créer un plan de communication

Apprenez à votre enfant le numéro de téléphone d'un parent ou d’une autre personne de confiance à contacter en cas d’urgence.

À partir de l'âge de 5 ans environ, les enfants sont aptes à mémoriser un numéro à 7 ou 10 chiffres. Entraînez-vous avec votre enfant et transformez le numéro de téléphone en une chanson, comme une version modifiée de « Brille brille petite étoile ».

Désignez un contact en dehors de votre région. Ce sera une personne ressource pour votre famille.

Choisissez un endroit autre que votre domicile où votre famille peut se rencontrer. Un point de rendez-vous pour les urgences.

Tout le monde devra s’y rendre en cas d'incendie ou de tremblement de terre, par exemple. Votre lieu de rencontre pourrait être un parc, une école ou un abri local. 

Faites le trajet avec votre enfant afin qu'il sache exactement comment s'y rendre. 

Si vous vivez dans une zone sujette à des catastrophes naturelles, assurez-vous que votre famille connaît les voies et les zones d’évacuation.

Désignez un ami ou un membre de la famille de confiance qui peut venir chercher votre enfant à la garderie ou à l'école si vous ne pouvez pas vous y rendre en cas d’urgence. Assurez-vous de donner la permission officielle de confier votre enfant à cette personne.

Faites une carte avec votre plan pour le portefeuille de chaque adulte. Indiquez les noms des contacts, votre lieu d’urgence et le numéro de téléphone à composer. 

Mettez-en une copie dans le sac à dos de votre enfant d'âge scolaire et discutez de votre plan avec lui.

Informez les soignants et les proches parents de votre plan d'urgence familial. Assurez-vous de donner également une copie de votre plan au professeur de votre enfant.

Écrivez une lettre pour votre enfant en cas d'urgence et laissez-le à la garderie ou à l’école. Ainsi, si vous êtes séparé de votre enfant, vous serez tous les deux rassurés. (Voir l’exemple ci-dessous)

Améliorez vos compétences en textos. Lorsque la force du signal du téléphone portable diminue, les textos fonctionnent toujours, car ils utilisent moins de bande passante et de capacité réseau.

Deuxième étape: assembler la trousse d’urgence 

Si vous pouvez vous permettre une trousse d'urgence de trois jours, achetez-la. Commandez-la en ligne auprès de la Croix-Rouge, par exemple. Les trousses contiennent de la nourriture, de l'eau, des bâtons lumineux, un poncho, un masque respiratoire et d'autres fournitures. C'est juste suffisant pour une personne et elle ne contiendra pas tout ce qui est proposé ci-dessous, mais c'est un bon début.

Rassemblez vos fournitures. 

Achetez des contenants en plastique de 20 gallons (75 litres environ) avec des couvercles pour ranger tout votre équipement d’urgence.

Si vous avez un espace limité, optez pour des contenants  qui entreront sous votre lit.

Lucas Zarebinksi

Faites des cartes « à rafraîchir »; conservez une liste enregistrée en haut de chaque boîte dans votre trousse d'urgence, qui détaille quels articles doivent être réapprovisionnés ou quelles informations doivent être mises à jour, et à quel moment. Par exemple, une partie de la nourriture expirera dans quelques années. C’est à indiquer sur la carte de rafraîchissement. Mettez un rappel sur votre téléphone ou sur votre calendrier familial pour vous souvenir de vérifier votre carte de rafraîchissement et de réviser votre trousse si nécessaire.

Rangez de l’argent. On suggère d'avoir 150 $ ou plus de prêts en cas d’urgence, mais moins vaut mieux que rien. 

Ne faites aucun emprunt dans la trousse d'urgence quand vous êtes à court d'argent!  L’argent doit être disponible si vous en avez besoin.

Déterminez où conserver la trousse. Un garage ou un niveau inférieur près d'une porte est idéal. Si vous habitez dans un appartement, il y a peut-être un espace commun avec des rangements que vous pouvez utiliser.

Apprenez la RCR, les premiers secours et d'autres techniques de sauvetage. Face à une urgence, vous saurez comment utiliser correctement les éléments de votre trousse d’urgence.

Troisième étape: connaître votre quartier

Contactez votre service d'incendie local et votre école pour vous renseigner sur les menaces spécifiques à votre quartier, telles que les arbres instables, les rues sujettes aux inondations ou les problèmes de transport.

Après avoir rassemblé ces informations, il est essentiel de déterminer comment vos voisins peuvent faire équipe en cas d'urgence. 

Par exemple, si vous êtes une infirmière ou un enseignant, vous avez peut-être une trousse de premiers soins complète et si un menuisier habite dans votre rue, il pourrait avoir des outils ou de l'équipement qui seraient utiles en cas d'urgence. Mettez votre expertise et vos ressources en commun! Cela pourrait sauver des vies.

Envisagez également de vous inscrire au système d’alerte de votre communauté, s’il en existe un. Parmi les autres sources importantes figurent le système d’alerte d’urgence (EAS) et la radio météorologique de l’Organisation nationale des océans et de l’atmosphère (NOAA), qui alertent les résidents en cas d’urgence.

Deux façons de protéger votre maison immédiatement

1. Si vous avez du gaz naturel, apprenez à l’éteindre. En cas de perturbation ou de détérioration de la conduite de gaz due à un tremblement de terre ou à de graves dommages à votre domicile, cela réduira le risque d'incendie. Achetez une clé à molette ou des pinces vous permettant de tourner la valve. Ensuite, laissez l'outil sur le site de la soupape à gaz à l'extérieur de votre maison et ajoutez-en un autre à votre trousse d'urgence.

2. Familiarisez-vous avec la vanne d'arrêt d'eau principale de votre maison. Entraînez-vous à l'éteindre afin que si votre réserve en eau ne peut être assurée ou s'il y a une fuite dans vos tuyaux, vous puissiez rapidement couper toute l'eau qui entre dans votre maison.

Assurez-vous d'avoir 3 gallons (11 litres) d’eau par personne et par animal dans votre maison. Si vous allaitez, vous aurez besoin de plus d'hydratation.

Achetez des aliments en conserve, principalement des aliments riches en calories. Les bons choix sont le chili, le thon, les légumes et la soupe, ainsi que le beurre d'arachide, les craquelins, les barres granolas, les barres de céréales et les aliments réconfortants comme le chocolat ou les bonbons. Achetez des aliments avec des dates de péremption similaires pour faciliter la mise à jour de votre trousse. Vous voudrez aussi des préparations en poudre pour bébés et du lait en boîte pour les tout-petits, et de la nourriture pour votre animal de compagnie.

Lucas Zarebinksi

À ajouter dans votre trousse:

Une carte « à rafraîchir » qui répertorie le contenu de votre trousse et les dates d'expiration des médicaments et des produits périssables

Les trousses de secours standards coûtent généralement environ 25$. Vous devrez peut-être ajouter quelques paires de gants et de la gaze, du ruban adhésif et une pommade antibiotique. Les trousses de premiers soins n'incluent généralement pas les médicaments en vente libre, en particulier pour les enfants.

Ajoutez aussi:

Des masques respiratoires / chirurgicaux pour réduire l'exposition aux particules en suspension dans l’air, des couches et des lingettes.

Une tenue complète pour chaque personne, y compris des chaussures robustes, un chapeau et des gants. N'oubliez pas de changer cela au fur et à mesure que vos enfants grandissent. Mettez cela sur votre carte de rafraîchissement.

De l’acétaminophène pour enfants et une carte avec la dose actuelle de votre nourrisson ou de votre jeune enfant. Après chaque vérification de la trousse, mettez à jour votre carte avec les nouvelles informations de dosage de votre enfant.

Un approvisionnement de sept jours de toute ordonnance que vous ou votre enfant prenez. Si votre enfant prend un médicament important tous les jours, demandez à votre médecin de vous fournir une ordonnance d’approvisionnement d’une semaine pour votre trousse. Ajoutez la date d'expiration des médicaments à votre carte de rafraîchissement.

De la crème solaire (SPF 30 ou plus)

Un ouvre-boîte manuel. À quoi sert la nourriture si vous ne pouvez pas ouvrir les conserves?

Un extincteur d’incendie

Une grande lampe de poche pour chaque adulte et une petite pour chaque enfant capable de l’utiliser

Assez de batteries pour les lampes de poche et une radio. Plus un ensemble complet de remplacements.

Une radio à piles ou à manivelle

Un couteau tout usage

Une clé à molette pour éteindre votre conduite de gaz

Des sifflets avec lanières pour que vous puissiez vous retrouver dans l'obscurité

Un téléphone filaire, qui fonctionnera toujours lorsque l’alimentation est coupée.

De l’eau de Javel comme nettoyant et désinfectant

Du désinfectant pour les mains

Des tampons et serviettes hygiéniques

Des sacs-poubelle

Des couvertures (au moins une par personne) 

Du ruban adhésif (duct tape) et des bâches en plastique pour se protéger des produits chimiques en suspension dans l'air. Le ruban doit avoir au moins 10 mil d’épaisseur et la bâche, au moins 4 mm.

Les documents importants. Remplissez un sac étanche avec une copie des documents importants, notamment les passeports, les numéros de compte bancaire et de carte de crédit, les certificats de naissance, les cartes de sécurité sociale et les testaments. Vous voudrez les protéger ou les emmener si une évacuation est nécessaire. Vous pouvez ajouter des souvenirs, tels que des photos irremplaçables, dans votre trousse de plan d'urgence familiale.

Truc amusant. Réconfortez votre famille ou passez le temps avec un jeu de cartes, des livres à colorier, des animaux en peluche et des jeux de société.

Exemple de lettre pour votre enfant:

Certaines écoles demandent aux parents des élèves de leur laisser une couverture et une lettre destinée à l’enfant, en cas d’urgence. Si votre service de garde ou votre école n'en demande pas, proposez-le à l’enseignant de votre enfant.

Voici la lettre qu’a écrite la pédiatre Sue Swanson à son fils:

Cher F,

Quand tu apprenais à parler, tu disais « kokay » au lieu de « d’accord ». J'aimais vraiment ça. Ce k supplémentaire au début du mot était tout à toi. Tu as continué jusqu'à ce que tu ais presque 2 ans. C'était drôle et adorable. Tu étais le seul petit garçon au monde à dire ça. Dans toute une école d'enfants, j'aurais pu entendre ton « kokay » de l'autre côté de la pièce.

Aujourd'hui tu dis « okay ». Dis-le maintenant, F. Tu vas bien.

Aujourd'hui est une journée pas amusante, mais nous sommes avec toi. À côté de toi, en tenant ta main, chuchotant dans ton oreille et en serrant le bout de tes doigts. Nez à nez. Tu ne peux pas me voir maintenant, mais je suis avec toi. Tout comme le livre de « Llama Llama » dit, même quand je me sens loin de toi, maman est toujours proche.

Maman et Papa seront bientôt avec toi. Nous allons sourire, te serrer dans nos bras. Toi et O et papa et maman aurons encore d’autres journées. Tu dois être fort!

Sois un garçon courageux jusqu'à ce que nous vous voyions. Aide tes amis. Écoute tes professeurs. Donne de gros câlins. Sois gentil et doux.

Je sais que tu seras kokay.

Nous t'aimons plus que la lune, le soleil et toute l'eau dans l'océan. À bientôt, mon amour

Amour Amour Amour,

Maman et Papa

Partager sur Facebook
25 25 Partages
Sauvegarder sur Pinterest