Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Comment lutter contre la chenille spongieuse

Comment lutter contre la chenille spongieuse
0
Partages
Partager sur Facebook

Actuellement, le Grand Montréal fait face à une invasion de chenilles spongieuses. Elles seraient des dizaines de millions à menacer l’écosystème local…

 La chenille spongieuse est invasive et vorace…

« On n'est plus au stade de surveiller leur expansion, mais carrément en gestion de problème. Au Jardin botanique, elles étaient quelques milliers dans un chêne. Elles l'ont complètement défolié », a confié l'entomologiste Étienne Normandin de l'Institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal au site Narcity.

Cette année, des gens ont dû renoncer  à leurs récoltes printanières à cause de ces  insectes. Cette chenille mange de tout ou presque. Elle s’attaque aux arbres et arbustes mais elle préfère les bouleaux et les chênes.

En Ontario, cette bestiole a causé la défoliation des forêts, qui a follement augmenté entre 2019 à 2020, en passant de 47 203 hectares en 2019 à 586 385 hectares en 2020!

Cela n'augure rien de bon pour le Québec, qui fait face à un « pic d'abondance » de cette chenille importée d'Europe au début du 20e siècle.

À quel point la spongieuse est-le nuisible?

« Pour la population générale, c'est certainement une nuisance. Au stade où elles sont en ce moment, elles vont tomber sur des cyclistes, des autos et des gens qui mangent au resto. Quand elles font caca dans les arbres, c'est comme de la pluie. Elles sont inoffensives, mais c'est pas le fun d'avoir ce genre d'insecte », a illustré monsieur Normandin.

La ville de Mont-Saint-Hilaire a informé sa population de la présence « d'une grande quantité » de spongieuses autour de la montagne, ce qui a exaspéré les gens.

« Les maudites! Il y en a partout sur mon terrain, même sur la maison. Elles ont dévoré mes plants de bleuets », a écrit une internaute.

« Elles sont chez moi et dégustent les feuilles de mes chênes », a expliqué une autre personne.

Comment se débarrasser de ces chenilles?

Quand leurs oeufs éclos, il n’y a pas beaucoup d’options pour lutter contre leur propagation, si ce n’est la pulvérisation d'insecticides.

Et tôt ou tard, les spongieuses descendent   le long des troncs d'arbres et se transforment en papillons - blancs pour les femelles, brun et orangés pour les mâles-.

On peut écraser les oeufs en prévision de l’an prochain ou de collecter les chenilles, préférablement les grosses chenilles, selon monsieur Normandin.

Facebook

Voici d'autres trucs pour prévenir une infestation:

1. Inviter les oiseaux

Une bonne  solution à l'infestation de ces chenilles est simple. Il s’agit d’attirer plus d'oiseaux sur le terrain. Ces derniers  sont des prédateurs naturels de ces chenilles.

Pour ce faire, on peut installer un bain d'oiseaux ou une fontaine dans le jardin, ainsi que des nichoirs.

2. Entretenir le terrain

On doit aussi garder le jardin « propre », puisque le bois en décomposition et les surfaces sales rendent propices  la ponte des œufs. On se débarrasse du vieux bois, on recouvre les tas de bois de chauffage pendant l'été.

3. Identifier et tuer les œufs 

On reconnaît  les oeufs se spongieuses  à leur taille, qui est de 2,5 cm à 5 cm. Ils ont aussi un aspect velouté, d’une couleur jaune-brun.

On les gratte de la surface et on les met dans un contenant allant au micro-ondes. On les fait chauffer à haute puissance pendant deux minutes et on les jette à la poubelle.

Ou encore, on  les couvre d'eau savonneuse et on les jete  à la poubelle.

Il faut est important de chauffer ou de noyer les oeufs pour qu’ils n’éclosent pas.

On porte des gants pour ne pas avoir la peau irrité par les poils de la femelle.

3. Utiliser des biopesticides

Finalement, on peut pulvériser des biopesticides sur les arbres pour tuer ces œufs directement.

Source: Narcity / wiki How · Crédit Photo: Facebook · Ville de Mont-Saint-Hilaire

Nos plus populaires ...