Comment reconnaître l’herbe à poux et en limiter les impacts

Cette herbe est responsable de réactions allergiques chez 1 Québécois sur 5

Trucs et Bricolages

Depuis quelques mois, certaines personnes passent de mauvais moments à causes de la saison de l’herbe à poux. En effet, il y a des gens plus sensibles que d’autres qui doivent composer avec une allergie à ce végétal.

Cette herbe maudite  es trtès répandue au dans la province de Québec. On la rencontre de  mai à octobre et plusieurs ont hâte au premier gel de l’automne pour s’en débarrasser!

C’est vers la mi-juillet que l’herbe à poux commence à fleurir et qu’elle produit le pollen responsable des désagréables réactions allergiques. Il voyage dans l’air, sous la forme d’une fine poussière.

Plus d’un million de Québécois et Québécoises passent de mauvais moments de juillet à octobre par sa faute.

On retrouve l’herbe à poux en général dans les sols peu fertiles, principalement:

  • le long des rues et des trottoirs;
  • au bord des routes asphaltées;
  • sur les terrains vagues;
  • sur les terrains en construction;
  • sur les terrains industriels;
  • sur les terrains servant de dépôts à neige.

Comment la reconnaître 

L’apparence et la taille de l’herbe à poux varient selon ses stades de croissance.  Elle peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur. 

On peut reconnaître l’herbe à poux par son feuillage dentelé, ressemblant à celui des carottes.

Source : MSSS

C’est son pollen qui cause les réactions allergiques dues à la rhinite saisonnière.

Herbe à poux VS herbe à puce

On confond souvent ces deux plantes. Toutefois, leur apparence diffère et leur conséquences sur notre santé aussi.

L’herbe à la puce peut atteindre près de 1 mètre de hauteur.

Elle a des feuilles affichant une bordure lisse ou légèrement découpée, qui sont lustrées et d’une couleur qui varie: rouge vin au printemps, vert foncé en été,  sont multicolores en automne.

L’herbe à puce contient une sève toxique qui provoque une réaction allergique de la peau.

Pour en savoir plus sur les différences entre les deux plantes, consulter le lien suivant: Reconnaître l’herbe à la puce.

Comment limiter  l'herbe à poux  dans un lieu

Comme la rhinite saisonnière affecte 1 Québécois sur 5, cela vaut la peine de la repousser de son environnement.

Pour ce faire, on peut:

  • arracher ou tondre l’herbe à poux sur le terrain;
  • empêcher l’herbe à poux de pousser.

 •l’arracher ou la tondre 

Source : MSSS

Sur un petit terrain:

Sur les terrains résidentiels, il vaut mieux arracher l’herbe à poux dès qu’on la voit.

On peut procéder à la main ou déraciner la plante avec un outil de jardinage, comme une binette.

Sur un grand terrain:

Ici, on peut utiliser la tondeuse à gazon. Pour de meilleurs résultats, on tond l’herbe à poux deux fois par année, soit à la mi-juillet et à la mi-août, pour réduire au maximum la quantité de pollen qui libéré.

Qu’on arrache ou qu’on tonde, c’est efficace pour enrayer l’herbe à poux.

On peut jeter les plantes arrachées ou coupées avec les autres déchets, mais pas dans le bac à compost car leurs graines  peuvent le contaminer.

Source : MSSS

Comment empêcher l'herbe à poux de pousser

L’herbe à poux pousse plus difficilement dans les pelouses fournies et fertiles. Pour limiter la présence de l’herbe à poux, on peut donc: 

  • utiliser du paillis ou des plantes couvre-sol là où il n’y a pas de pelouse;
  • ajouter un terreau ou de l’engrais pour améliorer la qualité;
  • ensemencer le terrain ou y planter d'autres végétaux.