Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Confinement: pas facile pour le couple!

Confinement: pas facile pour le couple!
0
Partages
Partager sur Facebook

Le Québec fait face, comme bien des endroits, à un confinement nécessaire, mais pas facile.

Ce gros changement est ardu pour le budget, mais aussi au niveau des relations amoureuses. Ainsi, plusieurs couples traversent des moments difficiles et même, houleux.

C’est pourquoi le psychologue Paul Langevin, qui est un invité quotidien à Québec Matin depuis le début de la crise de la COVID-19 a partagé de précieux conseils à cet effet. Pour le spécialiste, la clef pour les couples demeure la communication. Cependant, cette communication, mais celle-ci peut être à l’heure actuelle plus ardue et même impossible, en cette période de crise.

«Il y avait peut-être déjà des problèmes de communication dans le couple et que ça c’est accentué en raison du confinement. Les gens ont de la difficulté à se parler, la tension monte, c’est l’escalade. Et même si on est dans une maison, un appartement, les insultes peuvent pleuvoir et les enfants sont mêlés à cela», a-t-il affirmé.

Il faut savoir que les difficultés que vivent certains couples sont fréquemment mises de côté au coeur du quotidien. Mais depuis quelques semaines, ces difficultés se voient exacerbées.

Adobe Stock

«On ne devrait pas prendre de grandes décisions en ce moment. Il y a une tension qui n’est pas normale actuellement. On doit se donner de l’espace vital. Quand on est un couple, il faut permettre à l’autre d’aller ventiler. Le laisser prendre une marche, prendre deux heures s’il le faut, en voiture par exemple, en mettant de la musique, ça va permettre de décanter », assure  Paul Langevin.

D’après le psychologue, une des choses les plus importantes en ce moment est d’être à l’écoute de son partenaire. 

«Quand on parle par-dessus lui, on n’écoute pas», dit-il.

Monsieur Langevin mentionne l’importance de prendre du temps pour soi, tout en informant le conjoint ou la conjointe de notre démarche. 

«Indiquez que vous partez, combien de temps, et comment. Ne partez pas sans rien dire, ça va mettre plus de tensions», assure-t-il.

Adobe Stock

Il est aussi très important de choisir le bon moment pour discuter.  

«Souvent, les gens ne vont pas choisir la période idéale pour parler. Il est 5h30, on est en train de préparer le souper, les enfants sont au travers et là on essaye de discuter de notre couple. On ne fait pas ça devant les enfants. Le bon moment est la clef du succès », explique-t-il.

Le psychologue invite toute quiconque rencontrant des difficultés à consulter un spécialiste, que ce soit à travers un CLSC ou encore en pratique privée si on a  des assurances.  

«Demandez de l’aide parce que ce n’est pas le temps en confinement de mettre fin à notre couple. Par la suite, quand tout sera terminé, parce qu’il y a une fin à cela, là ce sera le temps d’évaluer ce qui s’est passé et qu’est-ce qu’on doit faire à présent», indique-t-il en terminant.

 

Source: JDM · Crédit Photo: dsdsa

Nos plus populaires ...