Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

COVID-19: petit guide pour éviter la contamination dans votre domicile

COVID-19: petit guide pour éviter la contamination dans votre domicile
0
Partages
Partager sur Facebook

Il y a encore quelques semaines, sortir de chez nous était une chose banale. Le monde extérieur ne faisait pas si peur! Peu de gens avaient réellement conscience des germes, bactéries et virus qui peuvent menacer l’humain qui vaque à des occupations toutes simples.

Mais aujourd’hui, une simple petite balade dans le monde extérieur nous fait maintenant prendre conscience des gestes et des objets qui peuvent transmettre des maladies. Nous sommes à l’ère du COVID-19 et nous sommes tous et toutes relié(e)s les un(e)s aux autres par toutes ces surfaces que nous touchons. Maintenant, quand nous osons sortir, avec moult précautions, nous nous posons des questions au retour à la maison. Où déposer les vêtements extérieurs? Que faire avec notre téléphone cellulaire? Les aliments achetés à l’épicerie sont-ils dangereux?

À la question « Comment gérer nos allées et venues afin de garder nos maisons sécuritaires? », le virologue Marc-André Langlois, professeur à la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, a répondu ceci à La Presse:

  « Les pathogènes doivent rester à la porte. Il faut établir un plan d’action pour limiter autant que possible la contamination de nos maisons. »

Nous devons donc réfléchir à plusieurs de nos vieux réflexes. On sait tous (à moins de vivre sur Mars!) que les mains sont les principaux conducteurs de contamination de la COVID-19. On doit donc les laver souvent et consciencieusement, au savon et pendant 20 secondes minimum. De plus, il ne faut  pas les porter au visage. 

On insiste aussi sur l’importance d’entretenir l’éloignement social,  dans le but de diminuer le risque de contagion.

Il faut savoir que, comme le virus ne se promène pas dans l’air, il n’entrera pas dans nos demeures par les fenêtres. Toutefois, il se propage via des objets contaminés. Quand on sort, on risque donc de transporter le virus sur nous ou sur ce qu’on fait entrer dans la maison.

Comment réduire les risques?

La première chose à faire est de nettoyer les surfaces susceptibles d’avoir été contaminées, par exemple,  les poignées de portes, meubles d’entrée, télécommandes, les téléphones, les manettes de jeux vidéo, les robinets… 

Selon Christian Baron, professeur au département de biochimie de l’Université de Montréal, il ne faut pas stériliser de façon obsessive, mais il est bon d’être un peu plus assidu qu’à l’habitude, dans les circonstances actuelles.

Instaurer une zone de décontamination

« Si vous arrivez de l’extérieur avec des mains et des vêtements contaminés, vous risquez de répandre le virus dans la maison. Passé une certaine limite, tout doit être « propre », explique , le Dr Marc-André Langlois.

Il nous faut donc une « zone de transition » dans l’entrée, où il faut laisser les sacs (à dos, à mains, à épicerie…)

Même chose pour les chaussures, les clés, les manteaux, etc. Si on a dû aller dans des endroits plus à risque, ou que nos vêtements ont été en contact avec des objets et surfaces potentiellement contaminés, on doit les enlever dès l’entrée dans la maison et les laver avec un détergent à lessive ordinaire, selon le Dr Langlois, qui suggère d’ailleurs de laisser un panier à linge dans l’entrée.

Ensuite, on se nettoie les mains avec une solution hydroalcoolique à 60 % ou plus, avant de circuler dans le reste de la maison ou de l’appartement. On peut laisser des bouteilles de gel stérilisant à main à certains endroits stratégiques, comme près de la machine à laver.

Adobe StockPour l’épicerie et les autres produits

D’après une étude publiée dans le New England Journal of Medicine, le virus de la COVID-19 survit de 48 à 72 heures sur le plastique et l’acier inoxydable et 24 heures sur le carton. De nombreuses variables influencent le temps de désintégration du virus. Plus il y a de contaminants sur une surface, plus la période se prolonge.

On ignore encore quelle est la résilience du virus sur toutes les surfaces. Toutefois,  les spécialistes croient qu’il peut survivre durant plusieurs jours sur différentes matières, a mentionné Christian Baron à La Presse.

Il est préférable de désinfecter tout ce qui peut avoir été exposé à des contaminants ou manipulé par d’autres personnes. Et cela comprend les fruits et les légumes, les conserves, les produits emballés, les bouteilles de vin ou de bière et même la bouteille de Purell.

Si on veut réduire le temps de frottage, on peut laisser les articles non périssables dans la zone de décontamination pendant trois jours avant de les faire entrer dans le reste de la maison, conseille Marc-André Langlois.

Adobe Stock

Le téléphone intelligent, la tablette, l’ordinateur portable

Les téléphones accueillent en tout temps un nombre impressionnant de bactéries et éventuellement, de virus. (Encore plus que les toilettes!) Ils approchent l’appareil de paiement automatisé et les comptoirs des magasins avant d’atterrir sur la table de nuit. Nos doigts les auront touchées des centaines de fois entre-temps…

Donc, on stérilise l’appareil pendant 20 ou 30 secondes en rentrant à la maison. Les fabricants Apple et Samsung suggèrent de procéder avec des lingettes désinfectantes de type Clorox ou Lysol ou avec un linge doux et non pelucheux vaporisé d’alcool isopropylique à 70 %. 

ll ne faut pas utiliser d’eau de javel ou de nettoyant abrasif et ne pas vaporiser les produits désinfectants directement sur l’appareil.

S’il y a pénurie de ces produits nettoyants, on peut se tourner vers un tissu humide avec un peu de savon, selon le Dr Baron. Même chose pour tous les objets qu’on pourrait avoir manipulés avec des mains infectées et qu’on transporte partout dans la maison, comme les lunettes.

Le savon, le savon et encore le savon

Pour laver les vêtements, le détergent à lessive savon ordinaire est suffisant. Pour désinfecter les surfaces, le savon à vaisselle est tout aussi efficace. Idem pour les nettoyants tout usage et les produits antibactériens habituels, selon les microbiologistes consultés par La Presse.

Santé Canada recommande aussi une solution préparée avec une part d’eau de Javel pour neuf parts d’eau et l’alcool à friction.

« N’achetez pas de savons spécialisés, c’est inutile. Moi, je lave mes fruits et légumes dans l’eau, avec une toute petite quantité de savon à vaisselle. Comme il est compatible avec la consommation, on ne tombera pas malade s’il en reste un peu sur nos aliments », avertit Marc-André Langlois.

Qu’en est-il du vinaigre? Faire tremper ses raisins et son brocoli dans le vinaigre n’est pas l’idéal. « Ce n’est pas un désinfectant de choix. Son efficacité est beaucoup moins grande. Le savon est la clé! », explique le virologue.

Adobe Stock

Des cheveux et un corps bien savonnés

Le virus pénètre dans l’organisme par les voies respiratoires et les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche, mais pas par la peau. Cependant, ce n’est pas une mauvaise idée actuellement de prendre une douche avant et après nos sorties dans des lieux « à risques », selon Christian Baron.

On doit aussi éviter de se jouer dans les cheveux. On doit les laver s’ils ont été en contact avec des surfaces ou des mains pouvant être contaminées. Les personnes aux cheveux long devraient les garder attachés.

De plus, on ne partage pas la même serviette.

Adobe Stock

C’est une mauvaise idée d’utiliser un foulard en comme masque 

« Utiliser un foulard [ou cache-cou] donne un faux sentiment de sécurité », prévient le Dr Baron. Marc-André Langloi partage son avis:. « On le trimballe dans des endroits possiblement contaminés, on l’accroche une fois à la maison, puis on le remet sur son visage et on le réajuste lors de nos sorties. On se retrouve alors avec le virus dans le nez. »

En ce qui concerne les gants

Selon l’OMS, se laver les mains régulièrement protège mieux contre la COVID-19 que le port de gants en caoutchouc, qui peuvent être contaminés et portés au visage. Il vaut mieux les laisser aux professionnels de la santé et garder les gants et les mitaines dans l’entrée ou la machine à laver.

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...