Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Des élèves reproduisent des jeux de la série Squid Games à la récréation

Des élèves reproduisent des jeux de la série Squid Games à la récréation
0
Partages
Partager sur Facebook

La série incontournable en ce moment sur Netflix se nomme « Squid Game » (Le jeu du calmar, en français), Si vous ne l’avez pas encore visionnée, vous en avez probablement entendu parler!

Mais, c’est une série qui est destinée à un public averti. Pas à des enfants…

Pourtant, l’engouement mondial pour cette série a gagné nos cours d’écoles primaires…

Voici que des enfants reproduisent des jeux mortels de la série pendant leurs récréations. On voit ainsi un retour du jeu « Un, deux, trois, soleil » dans la cours de récré, à la sauce Squid Game.

C’est ainsi que l’école Plein Soleil, à Sherbrooke, appelle les gens à la vigilance.

Dans la série sud-coréenne destinée aux 18 ans et +, les personnages participent à différents jeux d’enfans afin de gagner une importante somme d'argent. Quand ils perdent, on les abat immédiatement.

François Normandeau, un enseignant de cette école, qui enseigne en 6e année, a confié à Radio-Canada avoir vu des élèves jouer à « Un, deux, trois, soleil » dans la cour de l’école.

Anodin?

L’enseignant a expliqué que lorsqu’un enfant était éliminé du jeu, les autres mimaient l’abattre avec un fusil…

Monsieur Normandeau tn'est pas le seul à avoir été témoin de tels jeux.

Sur un groupe Facebook qui regroupe plusieurs enseignant, on peut lire des centaines de commentaires à ce sujet, suite à une publication dénonçant le phénomène.  

Radio-Canada rapporte également que, selon Caroline Fitzpatrick, professeure à la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke,  les impacts de cette tendance ne sont pas bénins. 

D’après elle, ,ême si certains jeunes sont plus à risques de développer des tendances violentes,  tous les enfants sont « très sensibles à l'apprentissage par observation ». 

« On a plus tendance à imiter les autres, même lorsqu'ils commettent des actes de violence, lorsque ces actes-là sont récompensés, présentés de façon divertissante ou humoristique. Ce qui est le cas pour l'émission en question », a-t-elle expliqué, ajoutant qu’il « y a plusieurs effets à court terme et à long terme. On pourrait observer une désensibilisation à la violence, et une augmentation de la croyance que la violence est plus courante dans la vie réelle qu'elle ne l'est dans la réalité ».

À la direction de Plein Soleil, on a voulu réagir rapidement afin de sensibiliser les parents à cette situation. Ces derniers ont reçu une lettre leur demandant de se montrer vigilants quant au contenu télé regardé par leur progéniture.

La directrice de l’établissement, Julie Provost, a expliqué à la société d'état que le personnel sait que les enfants veulent seulement s’amuser. Mais selon elle, « le geste va au-delà de cela ».

La direction est donc en mode préventif, face à des gestes qu’elle dit ne pas tolérer à l’école.

Le directeur général Philippe Saint-Laurent affirme que « Les titulaires sont aussi impliqués. C'est eux qui font le suivi au quotidien et rapportent les informations à notre équipe pour travailler avec les enfants ». La psychoéducatrice de l'école a aussi été mandatée pour agir auprès des élèves.

Ce n’est pas la première fois que l’école doit intervenir auprès de ses élèves suite à un phénomène télévisuel.

« On a vu différentes séries plus ou moins appropriées pour les jeunes, des défis aussi, souligne la directrice adjointe. On se retrouve maintenant avec des jeunes de 5e, 6e année, qui sont exposés à cela et qui reproduisent une version modifiée de ce qu'ils voient à la télévision ».

Stéphanie Morin, psychoéducatrice  a mentionné à la SRC que la supervision doit aller au-delà de Netflix. 

« Le défi, c'est de sensibiliser les parents à avoir une supervision des différentes plateformes. Que nos jeunes vivent des réussites et que les comportements violents diminuent. Ultimement, c'est ce qu'on souhaite »,a-t-elle affirmé.

Que pensez-vous de ce genre de jeu? Pour vous, est-ce inquiétant, ou anodin?

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Netflix

Nos plus populaires ...