Trucs et Astuces : Dimanche, les Québécois assisteront à un phénomène naturel rare, qui ne se reproduira pas avant 2022
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Dimanche, les Québécois assisteront à un phénomène naturel rare, qui ne se reproduira pas avant 2022

Il faudra ouvrir l'oeil entre 22h et 2h!

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
8,857 8.9k Partages

Le ciel du Québec affichera un phénomène impressionnant dans la nuit de dimanche à lundi prochain. En effet, nous aurons droit à une éclipse lunaire totale. Elle doit se produire entre 22h et 2h et ce sera la dernière à survenir avant l’année 2022.

«C’est un phénomène qui se produit seulement lorsque la Lune traverse l’ombre de la Terre, et que la lumière du Soleil ne se rend plus directement à elle. La Lune prend alors une couleur rougeâtre. C’est un peu comme si elle rentrait dans l’ombre de notre planète », a expliqué au journal Métro Philippe Moussette, auteur et photographe spécialisé en astronomie.

En gros, la couleur rouge est causée par la lumière du Soleil qui traverse l’atmosphère de la Terre, soit la seule à pouvoir se rendre jusqu’à la Lune lors de tels événements astronomiques.

«En fait, cette lumière blanche est filtrée par notre atmosphère et la moindre variation dans la quantité de particules présentes affectera la luminosité de l’éclipse. C’est ce filtre qui donne à la lune cette teinte rouge, comme lors d’un coucher de soleil», a expliqué monsieur Moussette, qui est entre autres l’auteur du livre Les yeux tournés vers le ciel et le président du Club véga de Cap-Rouge, dans la région de Québec.

Il rappelle que l’occasion est d’autant plus spéciale que cette éclipse doit être totale, l’une des éclipses «les plus spectaculaires, sans contredit» selon lui. Une éclipse ne se produit que si la lune traverse complètement l’ombre de la terre. Les éclipses peuvent être partielles ou pénombrales.

source: Adobe Stock

La dernière fois que le Québec a été témoin d’une éclipse lunaire de ce genre, c’était le 27 septembre 2015. Selon Philippe Moussette, la prochaine du genre n’aura pas lieu avant au moins trois ans, en 2022. Cependant, d’après lui,  des éclipses partielles devraient se produire d’ici là.

«Il y a plusieurs éclipses par année dans le monde, mais au Québec, il faut comprendre qu’on en manque beaucoup à cause de l’hiver et du manque de visibilité dans le ciel. Ça prend des conditions très propices à l’observation. C’est pour ça qu’en 2018, on n’a rien vu», a dit monsieur Moussette.

L’éclipse pourra être perceptible aux alentours de 22h30, dimanche, mais elle sera véritablement pleine seulement un peu avant minuit. 

L’expert conseille d’utiliser des jumelles et des appareils photo très précis pour une expérience maximale, même si l’éclipse s’observera aussi «très bien» à l’œil nu, selon lui.  L’usage du téléscope n’est pas nécessaire pour observer l’éclipse.

«Moi, je vais être à la fenêtre dans mon salon, prêt avec mon appareil photo. Et je vous suggère de faire pareil. Il ne reste plus qu’à espérer que le temps soit clément», a dit  Philippe Moussette.

Contrairement à une éclipse solaire, il n'y a aucun danger à regarder une éclipse lunaire à l'oeil nu.

Partager sur Facebook
8,857 8.9k Partages
Sauvegarder sur Pinterest