Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Est-ce que le coronavirus peut survivre sur vos chaussures?

Est-ce que le coronavirus peut survivre sur vos chaussures?
0
Partages
Partager sur Facebook

Chaque jour, nous en apprenons un peu plus sur notre ennemi invisible, la COVID-19. Cependant de nombreuses questions nous viennent fréquemment à l’esprit et on peut avoir du mal à se retrouver dans tout ce qui se dit et à se forger un avis. Il n’y a pas à dire, ce virus a une énorme incidence sur notre quotidien, sur les choix que nous faisons…

On sait tous et toutes maintenant qu’il est impératif de bien se laver les mains pour espérer pouvoir mettre fin à la pandémie qui nous frappe. On s’est questionné sur la présence éventuelle du coronavirus sur nos vêtements, nos sacs réutilisables, sur les différences surfaces et matières qui nous entourent (plastique, acier, carton, etc.)

Mais qu’en est-il des chaussures? Faut-il les désinfecter? Si oui, comment? Le virus peut-il réellement pénétrer dans nos maisons par nos propres pieds?

Il est vrai que nos souliers sont inévitablement exposés quand nous devons sortir, pour nous approvisionner en aliments, par exemple.

Comme toutes les informations qui circulent en ce moment ne sont pas fondées, il faut vérifier auprès d’experts. Voici donc l’avis de médecins et de spécialistes en maladies infectieuses sur ce sujet.

Faut-il craindre de contracter la COVID-19 par l’entremise de nos chaussures?

Même si des éléments semblent indiquer que la COVID-19 est capable de subsister sur des surfaces inertes pendant plusieurs jours, Carol Winner, spécialiste en matière de santé publique, pense qu’à l’heure actuelle, rien ne prouve que le coronavirus puisse entrer chez nous par nos chaussures.

D’après la spécialiste, il est important de suivre les recommandations du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC); se laver les mains avec soin (pendant une vingtaine de secondes minimum), faire du télétravail si possible, et éviter de se toucher le visage.

Madame Winner assure que «Rien ne permet d’affirmer que le virus se propage à partir des chaussures».

«Nos pieds sont la partie la plus éloignée du visage, et on sait pertinemment que le risque de transmission est plus important entre individus qu’entre ces derniers et leurs chaussures », ajoute-t-elle.

Adobe Stock

Comment savoir combien de temps le coronavirus peut survivre sur les chaussures?

Même si le CDC indique que la COVID-19 se transmet de toute d’un individu à l’autre, par le biais des gouttelettes respiratoires, on est certain que le virus peut survivre sur des surfaces inertes.

Une étude ayant été publiée par l’Institut américain de la Santé a entre autres démontré que le coronavirus actuel peut demeurer pendant 24 heures sur du carton, et jusqu’à deux à trois jours sur de l’acier inoxydable ou du plastique.

De plus, d’après Georgine Nanos, médecin généraliste, les chaussures sont bien une source potentielle de contamination, surtout quand elles sont allées dans des endroits très fréquentés (commerces, transports, travail…)

«À l’heure actuelle, on estime que le coronavirus peut survivre sur des surfaces inertes jusqu’à 12 heures, voire plus. Les chaussures en font évidemment partie », , indique-t-elle.

Mary E. Schmidt, infectiologue, pense que la durée de survie de la COVID-19 peut même atteindre cinq jours, voire davantage, selon des études réalisées sur des matériaux très similaires à ceux qui sont employés pour fabriquer les chaussures, à température ambiante.

Certaines chaussures sont-elles plus propices à la propagation du virus?

Carol Winner dit que les gouttelettes respiratoires porteuses du coronavirus peuvent se déposer sur les chaussures, et certaines matières synthétiques, telles que l’élasthanne, peuvent lui permettre de demeurer actif plusieurs jours.

Les chaussures en plastique et faites de matières synthétiques peuvent éventuellement maintenir un virus en circulation pendant plusieurs jours. Cependant, madame Winner précise que cela  n’est pas encore prouvé.

«Grâce à l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, nous savons que le coronavirus peut rester actif sur certaines surfaces, comme le plastique, pendant deux à trois jours, ce qui devrait donc être le cas pour les chaussures en plastique», mentionne-t-elle, en précisant toutefois qu’il est probable que le virus résiste moins longtemps sur les matières en fibres naturelles.

Adobe Stock

D’après l’urgentiste Cwanza Pinckney, peu importe que l’on enfile des baskets ou des chaussures de sécurité, l’important est de penser aux semelles.

«Les bactéries, les champignons et les virus sont bien plus nombreux sur les semelles que sur la partie haute des chaussures», affirme-t-elle.

Une étude menée par Charles Gerba, microbiologiste et professeur à l’université de l’Arizona, en 2008, a montré que les semelles des chaussures – qui sont souvent constituées de matières imperméables, comme le caoutchouc, le cuir et les dérivés du PVC – transportent un grand nombre de bactéries.

Selon ladite étude, la semelle d’une chaussure est habituellement recouverte de 421 000 bactéries, virus et parasites. Il ne faut pas s’en alarmer pour autant, puisque ces intrus contribuent à nous immuniser progressivement contre les pathogènes. 

«Il ne faut pas s’inquiéter, mais simplement se rappeler que beaucoup de ces bactéries ont un impact sur notre immunité et nous permettent de la renforcer», ajoute le professeur Gerba.

Quel type de chaussures devons-nous porter au travail?

Si vous devez encore aller au travail, étant dans le secteur des services essentiels, la Dre Pinckney vous conseille de prévoir une paire de chaussures et de chaussettes dédiée exclusivement à votre activité professionnelle. Changer de souliers en arrivant à la maison permet d’éviter la propagation du virus, insiste-t-elle.

«Il est préférable d’avoir une paire de chaussures réservée aux sorties, et une autre à enfiler avant de regagner son domicile. Les intervenants du secteur de la santé prennent toujours soin de changer de chaussures (et de les emballer) avant de rentrer chez eux.»

On préconise aussi de privilégier les chaussures lavables à la machine.

Comment nettoyer les chaussures de travail?

Pour décontaminer vos chaussures, la Dre Nanos conseille de les nettoyer régulièrement, avec des lingettes désinfectantes.

«Pour nettoyer ses chaussures, il vaut mieux utiliser des lingettes imprégnées de solution hydroalcoolique. Vous pouvez également les laver en machine, en privilégiant les cycles courts, ou vous contenter d’eau chaude et de savon si c’est tout ce que vous avez », dit-elle.

Adobe Stock

De son côté, Carol Winner indique qu’on peut utiliser des désinfectants ménagers pour neutraliser les virus sur les chaussures. Elle rappelle cependant qu’il faut être prudent si on en utilise sur des chaussures faites de matières naturelles, car ils risquent de les abîmer.

«Évitez de désinfecter les matières naturelles, comme le cuir, car cela peut les endommager. Et sachez qu’au cours des opérations de désinfection, le virus est susceptible de se retrouver sur vos chiffons, vos lingettes et même vos mains, si bien que le mieux est encore de minimiser les opérations de nettoyage et de privilégier le grand air », rappelle-t-elle. 

Elle précise toutefois que les virus sont différents des bactéries et qu’il faut donc utiliser des produits détergents et désinfectants appropriés.

«Le coronavirus, comme tous les virus, est principalement constitué d’acide nucléique, mais aussi de protéines et de lipides. Les virus peuvent être neutralisés par la chaleur, les produits d’entretien, le savon et l’eau. Le savon modifie la teneur en matières grasses, tandis que les désinfectants provoquent une oxydation et que les températures élevées entraînent une diminution du taux de protéines », mentionne-t-elle. 

Où doit-on laisser les chaussures, une fois rentré?

Carol Winner conseille d’enlever les chaussures avant de rentrer chez soi après chacun des déplacements extérieurs pour éviter que le virus se propage en la demeure.

«L’idéal est de les enlever dans le garage ou l’entrée, lorsque c’est possible, car cela vous permet de ne pas les laisser à l’extérieur. Il ne faut surtout pas les laisser traîner partout dans la maison », affirme-t-elle. 

Adobe Stock

Selon la Dre Nanos, il n’y a pas encore assez d’informations au sujet du comportement du virus en fonction des variations de température. La spécialiste  insiste donc sur l’importance de bien se laver les mains chaque fois que l’on touche les chaussures de travail. «L’air frais n’a probablement aucune incidence positive. Bien qu’on ne sache pas grand-chose sur le comportement de la COVID-19 en fonction des variations climatiques, il semble qu’elle prolifère en période hivernale », dit-elle.

Est-ce que l’on doit opter pour les mêmes méthodes en ce qui a trait aux chaussures des enfants?

Comme les enfants ont tendance à porter leurs mains à la bouche souvent, les parents de tout-petits devraient user de précautions supplémentaires quand ils ôtent leurs souliers, pense Carol Winner.

Adobe Stock

«Les enfants en bas âge ont l’habitude de jouer par terre et de porter les mains à la bouche. C’est pourquoi il vaut mieux faire preuve d’une grande vigilance à leur égard. Demandez-leur d’enlever leurs chaussures avant d’entrer, d’éviter de les toucher autant que possible et de se laver les mains dès leur retour à la maison », conseille-t-elle.

Si vous ne parvenez pas à faire respecter ces règles, Mary Schmidt conseille de déposer  les chaussures de vos enfants en lieu sûr.

«Vous devez les cacher afin qu’ils n’y touchent pas. Apprenez-leur à ne pas toucher aux chaussures, sauf si elles sont réservées à un usage intérieur, car c’est ce qu’il y a de plus sale à la maison, après les toilettes », suggère-t-elle.

Source: Huffington Post France · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...