Il sera plus difficile d’observer les Perséides cette année

Mais pas impossible!

Trucs et Bricolages

On associe le mois d’août aux pluies d’étoiles filantes. Les Perséides, qui ne sont en fait pas des étoiles, mais de petits grains de poussière interplanétaire se consumant dans l’atmosphère terrestre. On les nommes également « météores ».

On parle de pluies d’étoiles filantes quand la Terre traverse des nuages de poussière présents sur son orbite. La planète bleue repassant année après année aux mêmes endroits, les pluies surviennent toujours à la même période de l’année et au mois d’août, ce sont les Perséides qui sont les vedettes.

Les Perséides sont le résultat de la rencontre entre la Terre et un nuage de poussières qui a été laissé par la comète Swift-Tuttle. C’est l’un des essaims météoritiques (pluies d’étoiles filantes) les plus riches de l’année. Dans l’hémisphère Nord, c’est aussi le plus connu et populaire.

Quand les conditions sont favorables (c’est àa dire sans nuages, sans Lune et sans pollution lumineuse), on peut voir jusqu’à une centaine de météores à l’heure. 

En 2022, le pic d’activité des Perséides est prévu le 12 août, aux alentours de 21 heures. La mauvaise nouvelle, c’est que cela coïncidera avec le lever de la Lune, qui sera de plus pleine la veille (le 11 août à 21h36) et brillera de ce fait de toute son intensité. Ce ne sont pas des conditions idéales pour observer les étoiles filantes, donc.

Pour augmenter nos chances de voir les Perséides, le meilleur moment sera à la fin de la nuit, quand le radiant sera plus haut dans le ciel et que la Lune sera proche de l’horizon ouest. 

Ce n’est donc pas une année historique pour l'observation des Perséides, mais on pourra les voir à d’autres moments que le 12 août. Depuis le 17 juillet dernier et jusqu’au 24 août, on peut apercevoir ces météores et faire des voeux!

À observer également en août:

Le 14 août, on pourra se munir d’un télescope et admirer Saturne, qui sera plus près que jamais de la Terre. Pour voir quelques-uns de ses anneaux, on s’assure d’avoir un horizon sud bien dégagé.

Le 19 août, on pourra aussi voir les Pléiades, une concentration d’étoiles à la teinte bleutée. 

Si on scrute le ciel au sud-est après 4 heures, avant que l’aube soit trop intense, on pourra voir le dernier quartier de Lune qui passera entre Mars et les Pléiades. À ne pas manquer!

En résume, en août, on lève les yeux au ciel!