Trucs et Astuces : Jardinage: 8 désherbants naturels à préparer soi-même
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Jardinage: 8 désherbants naturels à préparer soi-même

Protégez votre santé et celle de la faune et de la flore en bannissant les produits chimiques de votre potager!

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
226 226 Partages

Les herbes envahissent votre jardin et vous en avez marre? La tentation de faire appel à des produits chimiques pour en finir avec ce problème peut être grande. Mais il vaut mieux éviter le glyphosate ou tout autre produit chimique nocif et donc, de se tourner vers des solutions alternatives. Un désherbant écologique peut parfaitement éliminer les herbes indésirables des parterres de fleurs, du potager ou de la terrasse. 

Voici 8 astuces simples à tester pour réaliser votre propre désherbant bio!

Mais attention, les mauvaises herbes n’en sont pas toujours!

Même si on les nomme « mauvaises herbes » elles sont des plantes sauvages utiles à la biodiversité.

Ces mauvaises herbes, aussi appelées adventices, sont nécessaires à l’équilibre d’un jardin biologique. Certaines herbes protègent et nourrissent les insectes auxiliaires et pollinisateurs.

D’autres permettent de déterminer la nature d’un sol, de l’équilibrer et d’enrichir l’humus. Comme:

Le lamier rouge et le mouron blanc et  d’autres nitrophiles qui absorbent l’azote en trop dans un terrain.

Les ravenelles qui prélèvent dans le sous-sol de la potasse inassimilable par les autres végétaux et la libèrent lors de leur décomposition, enrichissant ainsi le sol.

Mais si ces herbes trop invasives dérangent vos cultures, sachez qu’il y a des astuces naturelles pouvan les éliminer. Les désherbants écologiques réalisés à la maison sont d’une efficacité éprouvée par des générations de jardiniers.

Les désherbants chimiques sont à bannir…

La variété la plus connue de désherbant chimique est le glyphosate. Il est dangereux, toxique, nocif pour l’environnement et pour l’homme…

Les herbicides chimiques sont  nombreux à être classés comme « perturbateurs endocriniens ». Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) rattaché à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) classe également cette substance comme « cancérogènes probables ».

Ces produits chimiques représentent sont dangereux pour les habitants des lieux que pour les animaux domestiques.

De plus, ils contribuent à la disparition des insectes et micro-organismes présents dans le jardin.

Autre conséquence dramatique: la baisse inquiétante des petits oiseux de nos villes et campagnes.

Les conséquences sur la santé humaine, la pollution de l’environnement, les impacts écologiques sur les sols et les nappes phréatiques démontrent que les désherbants chimiques sont de véritables dangers.

Alors il vaut mieux s’en passer pour entretenir notre jardin et notre santé. Il existe bon nombre de solutions naturelles pour désherber le jardin et le potager.

Pour y arriver, il suffit souvent de quelques ingrédients courants. 

Voici donc 8 astuces faciles à réaliser.

1. L’eau de cuisson des pâtes

Conserver votre eau de cuisson, pour obtenir un désherbant totalement naturel et ultra économique!

Cette astuce est très utile pour éliminer les mauvaises herbes entre les dalles des allées, terrasses, cour, etc.

L’eau de cuisson encore chaude des pâtes (salée ou non)  fonctionne parfaitement contre les mauvaises herbes et la mousse, car l’amidon, présent dans les pâtes, est néfaste pour les plantes et le sel brûle la racine des indésirables.

Marche à suivre:

Verser l’eau de cuisson tiède au bas des mauvaises herbes, en veillant à ne pas en verser sur les autres plantes.

Attention à l’excès de sel! Le sel est efficace comme désherbant, mais en grosse quantité il tue la micro-biodiversité.

Adobe

2. L’eau de cuisson des pommes de terre

Une autre technique aussi très efficace pour éliminer les mauvaises herbes entre les dalles, terrasses, cour, etc.

L’eau de cuisson des pommes de terre est très riche en amidon et agit comme un désherbant naturel très efficace.

Marche à suivre:

Verser l’eau de cuisson chaude sur les plantes indésirables, en veillant à ne pas en verser sur les autres plantes.

Adobe

3. Le purin d’angélique

Voici une recette utile pour les parterres de fleurs, le potager, etc.

Le purin est une préparation liquide obtenue à base de végétaux. C’est facile à préparer et économique! Le purin de plantes remplace très bien certains produits phytosanitaires utilisés au jardin.

Marche à suivre:

Pour préparer le purin d’angélique, il faut 1 kilo de feuilles d’angélique et 10 litres d’eau. Pour être plus écolo, récupérez l’eau de pluie.

1. Hacher les feuilles d’angélique grossièrement.

2. Laisser les feuilles macérer au soleil dans 10 litres d’eau de pluie, jusqu’à ce que plus aucune bulle ne se forme dans le liquide, soit environ 10 jours).

3. Filtrer et verser sur les mauvaises herbes pour les éliminer.

4. Quand les herbes sont sèches, les retirer à la main pour extraire les racines.

L’angélique se cultive aisément dans le jardin, en pot ou en jardinière.

Adobe

4. Le vinaigre blanc

Le vinaigre est utile sur les terrasses, allées et autres sols inertes qui ne sont pas destinés à la culture.

Le vinaigre blanc contient de l’acide acétique, qui agit comme herbicide. Il est vendu dans les magasins à un prix raisonnable. C’est un désherbant de contact, ce qui veut dire qu’il brûle les parties aériennes des mauvaises herbes, sans attaquer les racines.

Même si le vinaigre est facilement biodégradable, il risque par contre  d’acidifier le sol et d’attaquer sa vie microbiologique. 

Il faut donc l’utiliser avec parcimonie dans les massifs et potagers.

De nombreuses recettes de désherbant naturel au vinaigre existent : elles varient par leur dosage, pur, dilué ou encore mélangé à du savon noir :

Pour utiliser du vinaigre blanc dilué avec de l’eau :

1. Faites une dilution à 50%: une part de vinaigre pour une part d’eau.

2. Pulvériser ce mélange sur les mauvaises herbes ou les arroser avec cette préparation. Procéder de préférence le matin, par une journée très ensoleillée, pour accentuer l’effet du vinaigre.

Pour utiliser du vinaigre blanc et savon noir :

Pour que le vinaigre adhère mieux aux mauvaises herbes, on peut y ajouter du savon noir. Le vinaigre sera par le fait même moins lessivable par temps de pluie.

1. Pour 1 litre de vinaigre, ajouter 2 cuillères à café (10 ml) de savon noir liquide.

2. Diluer dans une bouteille à pulvérisateur et vaporiser les mauvaises herbes le matin, par une journée chaude.

La chaleur aide les résidus de vinaigre à s’évaporer pour garder intacte la fertilité de la terre.

Adobe

5. Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est un excellent désherbant naturel et économique, qui ralenti la repousse des mauvaises herbes.

Tout comme de nombreux sels, le bicarbonate de soude est nuisible aux végétaux au-delà de 1% de concentration. 

Il est à privilégier sur les terrasses, les allées et autres sols inertes qui ne sont pas destinés à la culture.

1. Utiliser 4 cuillères à thé rases (20 g) pour 1 m² de terrain.

2. Saupoudrer directement le bicarbonate sur les zones à désherber.

3. Ne pas arroser. Laisser la rosée dissoudre les grains de bicarbonate. En cas de forte pluie, recommencer l’opération.

4. Répéter cette procédure  1 ou 2 fois dans l’année, idéalement au printemps et/ou en automne.

Adobe

6. Le purin d’ortie

Voici un truc utile pour les parterres de fleurs, le potager, etc.

Comme le purin d’angélique, celui d’orties est un excellent désherbant écologique. 

Marche à suivre:

Pour préparer ce purin, il faut 2 kg d’orties et 10 litres  d’eau (de pluie, de préférence).

1. Couper les feuilles d’orties en fines lamelles et les mettre dans l’eau.

2. Laisser macérer entre 3 et 7 jours, jusqu’à ce que plus aucune bulle ne se forme dans le liquide.

3. Mélangez le tout 1 fois par jour.

4. Filtrer le mélange et le verser pur sur les mauvaises herbes pour les détruire.

Note: La macération d’ortie dégage une odeur assez forte. Il est donc fortement conseillé de le fabriquer le plus loin possible de la maison.

Les résidus d’orties recueillis pendant la filtration sont excellents pour le compost, car ils constitueront un très bon accélérateur de décomposition de la matière.

Youtube

7. Des engrais verts contre les mauvaises herbes

Pour faciliter l’entretien des parterres de fleurs, des zones réservées aux plantes et arbustes, il existe des solutions efficaces et durables.

Certaines plantes, sont des « engrais verts » sont réputées pour pousser vite et produire des substances toxiques contre les herbes indésirables. Par exemple:

Phacélie, trèfle, moutarde… Ce sont des engrais verts qui poussent vite et qui produisent une masse de feuillages et de racines empêchant la pousse des mauvaises herbes.

Le sarrasin est un engrais vert que l’on dit« nettoyant ». Ces racines émettent une substance inhibant la levée des graines de mauvaises herbes.

Œillet d’Inde, roses d’Inde et soucis. Voici des  plantes qui produisent des substances toxiques pour le chiendent et pour d’autres herbes indésirables.

L’association des cultures est une des techniques de base pour un jardinage naturel. Il préserve les cultures des mauvaises herbes. Le fait de planter des engrais verts permet d’assurer une bonne couverture du sol.

Il est bon de semer des engrais verts entre les plants de fleurs et les arbustes. La sélection de l’espèce se fera en fonction de l’époque du semis.

Adobe

8. Le paillis

Le paillis est efficace pour éviter les mauvaises herbes dans le potager ou les parterres de fleurs.

Il faut par contre déposer le paillis sur un sol nivelé et débarrassé au des mauvaises herbes. Il limitera et étouffera la croissance des herbes indésirables.

Le paillage des plants de légumes et des fleurs peut être réalisé de différentes façons :

Paillis avec des matériaux de recyclage: copeaux de bois, tessons de terre cuite, ardoises, tuiles, etc.

Le paillis doit être installé au début du printemps, dès que la terre est suffisamment réchauffée. En été, il faut faire attention à ne jamais couvrir un terrain sans l’avoir arrosé au préalable.

Après un bon binage, on dépose une couche de 10 cm de paillis.

Adobe

C’est rassurant de savoir qu’il existe des alternatives saines et écologiques aux désherbants chimiques. Même s’il faut parfois y consacrer un peu plus de temps, avoir un jardin  où poussent des produits sains n’a pas de prix!

Désherber au naturel est beaucoup plus écologique et prudent!

Partager sur Facebook
226 226 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Mieux vivre autrement
Crédit Photo: Adobe Stock