Trucs et Astuces : La police demande la vigilance des parents au sujet d’une fraude impliquant des jeunes
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

La police demande la vigilance des parents au sujet d’une fraude impliquant des jeunes

Cette escroquerie pourrait avoir de grandes conséquences pour leurs ados

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
137 137 Partages

Des corps de police du Québec désirent mettre en garde la population au sujet d’une pratique frauduleuse, surnommée «la Guich», qui prend les jeunes pour cible.

Elle consiste à convaincre un jeune de «prêter» son compte bancaire pour y déposer une de l’argent obtenu de manière frauduleuse. Le jeune en question  doit ensuite retirer cet argent lui-même, en échange d’une compensation financière.

Cyndi Paré, qui est agente aux communications du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), explique  que ce phénomène n’est pas nouveau, mais qu’il prend en ce moment plus d’ampleur.

Le SPVQ a tout d’abord lancé une enquête sur «la Guich» en 2017, en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada. Cette enquête avait mené à quatre arrestations.

Les policiers demandent maintenant aux parents d’être vigilants, car les adolescents qui mordent à l’hameçon se retrouvent impliqués ainsi dans une fraude, ce qui fait qu’ils s’exposent à des poursuites civiles et criminelles, en plus d’entacher leur nom auprès de leur institution financière. 

«Les conséquences sont majeures et évidemment beaucoup plus graves que la compensation promise», avertie Cyndi Paré.

Son conseil: «Le bon vieux truc d’être très, très près de son jeune et de parler avec lui. Ça semble banal, mais ça peut éclaircir certaines situations parfois ».

Elle suggère aussi aux parents de demeurer alertes au sujet des fréquentations et aux dépenses de leurs enfants. Ces derniers peuvent se faire approcher autant via les médias sociaux que dans des lieux publics, ou même, par des amis  leur faisant miroiter la possibilité de gagner de l’argent rapidement et sans risque. Personne n'est à l'abri.

source: Adobe Stock

Les jeunes ne sont pas nécessairement conscients des conséquences de certains actes, avant d’avoir les deux pieds dedans. Il faut continuer à les informer et les sensibiliser au sujet des fraudes. Car les fraudes, qu’on se le dise, sont des actes criminels.

Et personne ne veut commencer sa vie avec un dossier criminel…

Comme de nos jours, tous les jeunes ou presque possèdent une carte bancaire, il faut demeurer alerte en tout temps pour prévenir les erreurs de jugement… Si tout le monde s'y met, les escrocs abandonneront peut-être cette pratique?

Partager sur Facebook
137 137 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Métro
Crédit Photo: fff