La science nous dit qu’il vaut mieux baisser la lunette de la toilette avant de « flusher »

Une habitude à prendre pour plusieurs.

Trucs et Bricolages
Trucs et Bricolages
Publié il y a 1 an
La science nous dit qu’il vaut mieux baisser la lunette de la toilette avant de « flusher »
YouTube

Dans une maison, on tire la chasse d’eau plusieurs fois par jour. Mais peu d’entre nous prenons la peine d’abaisser le couvercle avant de procéder.

Pourtant, la science nous dit qu’on devrait le faire. En effet, cette action libère des aérosols dans l’air. Or, ces aérosols sont susceptibles de contenir des agents pathogènes.

Cette action projette d’infimes gouttelettes d’eau dans l’air et le jet peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur au-dessus de la cuvette! 

Comme la chose est invisible à l’oeil nu, les chercheurs ont procédé à une expérience pour étudier la dispersion des micro-particules dans l’air.

Ils ont tiré une chasse d’eau dans une pièce qui était uniquement éclairée par un laser. Les aérosols  se sont ainsi illuminés et on a pu étudier leur trajectoire pendant que l’eau des toilettes s’évacuait.

L’étude a démontré qu’il y a bel et bien une certaine quantité d’aérosols émise lorsqu’on tire la chasse, surtout quand la lunette  n’est pas abaissée.

Selon les scientifiques, il y a donc un risque sanitaire. Les particules expulsées à ce moment demeurent en suspension dans l’air et peuvent donc être respirées par les gens.

Mentionnons que l’eau des toilettes peut rester contaminée par les matières fécales même après qu’in ait tiré la chasse une douzaine  de fois. Ce qui veut dire que plusieurs personnes qui visitent la même toilette peuvent être exposées à des maladies contagieuses.

Le but de cette étude  était donc de sensibiliser la population à la présence de ces aérosols susceptibles de transmettre des maladies.

Comment se protéger des aérosols en question?

Il n’y a pas de gestes barrières pour se protéger des aérosols, puisqu’ils sont microscopiques et circulent librement dans l’air.

Il faudra encore étudier le sujet, surtout en ce qui concerne les toilettes publiques, qui sont fortement visitées et qui ne disposent pas toutes de lunettes.

En attendant, on peut réduire les risques de contamination en abaissant la lunette quand il y en a une.

Ce geste n’arrête pas à 100 % les aérosols, mais c’est mieux que rien. Pour un environnement encore plus sain, on suggère de bien ventiler la salle de bain.

Articles recommandés: