Le fait de manger la bouche ouverte ajoute du goût à la nourriture, selon la science

Une raison pour oublier les bonnes manières?

Trucs et Bricolages

Vos parents vous ont sûrement appris à ne pas manger la bouche ouverte et quand quelqu’un le fait devant vous, ça vous dégoûte probablement.

Mais voici que des  chercheurs de l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, la meilleure façon de consommer des aliments serait justement de mastiquer la bouche ouverte!

Le professeur de psychologie expérimentale à l’Université d’Oxford Charles Spence,  qui a collaboré à ladite  étude, a expliqué à  The Times que les viandes et les fruits et légumes contiennent  des «composés organiques volatils», soit des molécules qui contribuent à la saveur d’un mets.

Quand mastique la bouche ouverte, ces composés se rendent plus aisément jusqu’à l’arrière du nez; cela stimule les cellules responsables de l’odorat et contribue à ce que la nourriture ait meilleur goût.

Le son et le toucher ont aussi leur influence

L’odeur n’est pas la seule allié à l’amélioration du goût. Le son a aussi son impact. Le bruit des aliments ajoute de la saveur également. «Nous aimons les aliments bruyants. Pensez à tout ce qui est croustillant», a illustré  Spence. 

«Pour entendre le croquant d’une pomme, d’une carotte, d’un biscuit, d’un pain croûté ou d’une poignée de popcorn, nous devrions toujours abandonner nos manières et mâcher la bouche ouverte », a-t-il ajouté.

Adobe Stock

Le toucher, pour sa part, est aussi un ami de la saveur. Manger avec les mains rendrait le repas plus agréable.

«Les recherches démontrent que ce que l’on sent dans la main peut changer ou faire ressortir certains aspects de l’expérience de dégustation», a affirmé le chercheur

Le scientifique a cité la pomme en exemple.  Quand on la prend en main et qu’on touche sa peau avant de croquer, on peut avoir «une meilleure appréciation du croquant juteux et sucré de cette première bouchée». 

Même chose pour le sel sur les doigts mange des frites ou le glaçage des gâteaux.

Ces informations vont-elles vous pousser à changer vos habitudes de dégustation? Même au risque de passer pour une personne impolie?