Trucs et Astuces : Les autorités mettent la population en garde contre cette plante envahissante et toxique
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Les autorités mettent la population en garde contre cette plante envahissante et toxique

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
82 82 Partages

Que vous soyez en France ou au Québec, sachez que vous n'êtes pas à l'abri de la berce du Caucase. En effet, cette plante qui porte le nom scientifique de Heracleum mantegazzianum a été identifiée pour la toute première fois au Québec en 1990 tandis qu'en France, elle est notamment présente "dans un large quart nord-est" et dans les Alpes.

En plus d'être une plante envahissante, la berce du Caucase a très mauvaise réputation, étant donné qu'elle peut causer des dommages aux cellules cutanées superficielles (lésions apparentées à des brûlures, douloureuses et parfois graves).

Dans une publication gouvernementale de la province du Québec, on explique que la berce du Caucase est identifiable par sa hauteur de 2 à 5 mètres. En ce qui concerne ses fleurs, la berce du Caucase est dotée d'une ombelle principale composée de 50 à 150 rayons tandis que le diamètre des ombelles est de 20 à 50 cm. De plus, ses fleurs blanches sont parfois roses. Quant à la tige de la berce du Caucase, celle-ci a des poils blancs rudes, épars, qui sont présents surtout à la base, en plus d'avoir des tiges foliaires. La tige est aussi recouverte de taches rouge framboise à violet, qui sont nombreuses, bien définies et étendues. De plus, sa tige est robuste, cannelée et creuse et elle a un diamètre de 4 à 10 cm. Ses feuilles sont divisées en 1 à 3 folioles qui sont profondément découpées et dentées. Pour ce qui est de l'intérieur de sa feuille, celle-ci est lisse à légèrement écailleuse et elle peut porter des poils blancs et rudes.

Si vous désirez arracher un plant de berce du Caucase, il y a plusieurs consignes à respecter afin d'éviter des blessures.

Voici les points sur lesquels vous devez vous concentrer:

  • couvrir toutes les parties du corps par des habits protecteurs non absorbants (pantalons longs, manches longues et gants à manchons longs);
  • enlever les vêtements et les gants en les retournant à l'envers;
  • protéger les yeux ou tout le visage (visière);
  • s'assurer que personne ne se trouve dans un rayon où il pourrait être atteint par des gouttes de sève ou des débris de plante;
  • préférer l'utilisation d'un couteau ou d'une pelle ronde pour couper les tiges et les racines;
  • laver les outils en contact avec la sève de la plante (sécateur, débroussailleuse, etc.).

Une fois que vous aurez coupé un ou des plants, il est très important de les faire sécher en les plaçant dans des sacs en plastique robustes et hermétiques exposés au soleil pendant un minimum d’une semaine.

De plus, comme l'indique une publication gouvernementale à ce sujet, "Si seules les tiges sont coupées et que la racine survit, la plante pourra produire de nouvelles tiges au cours de la même année et l’année suivante. Il est donc important de sectionner les racines de la plante à une profondeur d’environ 20 cm sous la surface du sol à l’aide d’une pelle ronde ou d’un couteau rigide à long manche pour la retirer du sol".

Enfin, voici un résumé des caractéristiques de la berce du Caucase afin de vous aider à bien la repérer:

  • Hauteur : de 2 à 5 mètres
  • Tige portant des poils blancs rudes et épars, surtout à la base des tiges foliaires
  • Tiges ayant de nombreuses taches variant de rouge framboise à violet, bien définies et étendues
  • Feuilles divisées en 2 ou 3 folioles, profondément découpées et dentées
  • Face inférieure des feuilles lisse ou légèrement écailleuse et pouvant porter quelques poils blancs rudes et épars
  • Ombelle en forme de parapluie inversé, de 20 à 50 centimètres de diamètre
  • Ombelle principale composée de 50 à 150 rayons
  • Fleurs blanches
  • Sève pouvant causer de graves dermatites
Partager sur Facebook
82 82 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Gouvernement du Québec
Crédit Photo: Courtoisie