Les cuisinières au gaz sont dangereuses pour la santé

Les États-Unis pensent même à les bannir.

Trucs et Bricolages

Les cuisinières au gaz sont on ne peut plus populaire. Mais peut-être devrions-nous reconsidérer nos choix d’achats en la matière. En effet, ces appareils de cuisine seraient nocifs pour la santé.

Même que la  Commission américaine de surveillance des produits de consommation (CPSC) pense bannir ces appareils aux États-Unis. On invoque que cuisinière au gaz émettent des polluants nocifs pouvant causer des problèmes respiratoires, comme l’asthme chez les enfants.  

L’agence fédérale affirme que cuisson au gaz naturel libère  des polluants dommageables pour la santé respiratoire. On retrouve entre autres dans l’air environnant ces appareils  le formaldéhyde, l’oxyde nitrique, le monoxyde de carbone et les oxydes d’azote. 

Une étude qui a été publiée dans Environmental Science & Technology, on explique qu’une exposition d’une heure aux polluants émis par une cuisinière au gaz excède dans l'air le niveau d’oxydes d’azote recommandé par Santé Canada. De plus, ces polluants demeurent dans l’air pendant des heures.  

Lesdits polluants peuvent empirer la condition des adultes qui ont des  problèmes respiratoires chroniques, mais ils sont particulièrement dangereux pour les enfants.  

Une étude publiée en décembre dernier dans Environmental Research and Public Health a révélé que 12% des cas d’asthme infantile aux États-Unis sont liés aux cuisinières au gaz à la domicile.  

Adobe Stock

Ce n’est pas la première fois que les scientifiques se penchent sur la question. Une méta-analyse de 2013 voyait déjà un lien entre ces cuisinières et l’asthme. L’étude a démontré que les enfants vivant dans des maisons munies d’une cuisinière au gaz avaient 42% plus de risque de développer de l’asthme pendant l’enfance et 24% d’en souffrir toute leur vie.  

À New York, San Francisco et Seattle, on interdit  déjà le raccordement des constructions neuves au réseau de gaz naturel. 

Les cuisinières aux gaz sont aussi nocives pour l’environneent, car elles  émettent du méthane, un gaz qui représente 20% des émissions globales de gaz à effet de serre et qui retient la chaleur jusqu’à 25 fois plus que le dioxyde de carbone.  

Il est intéressant de noter que les 3/4 de ces émissions de méthane surviennent lorsque l’appareil est à l’arrêt et ce, peu import qu’il s’agisse d’un modèle récent ou ancien de cuisinière au gaz.

D’après une autre étude, les cuisinières au gaz aux États-Unis ont émis annuellement autant de GES que 500 000 voitures à essence pour une même période. 

C’est pourquoi les experts suggèrent aux consommateurs de remplacer leurs cuisinières au gaz par des appareils électriques. Mais ce n’est pas possible pour tout le monde… 

La meilleure option, outre le remplacement, est donc d’installer une bonne ventilation afin de réduire les effets néefstes de ce mode de cuisson. On allume donc toujours la hotte en cuisinant et idéalement, on utilise les ronds du fond, pour que la hotte attrape le plus d’émissions possible.

Notons que cela ne permet cependant pas d’éliminer chaque polluant. Une hotte ne fait que filtrer l’air et ne l’envoie pas dehors.  Ouvrir les fenêtres est donc fortement conseiller quand on utilise ce genre d’appareil au gaz.

Articles recommandés: