Trucs et Astuces : Magasinage en ligne: voici comment les entreprises s'y prennent pour nous faire acheter plus!
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Magasinage en ligne: voici comment les entreprises s'y prennent pour nous faire acheter plus!

De nos jours, de plus en plus d'achats se font sur le Web et certains commerces en ligne usent de diverses tactiques pour réaliser de plus en plus de profits!

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

De nos jours, presque tout le monde réalise une petite ou une grande partie de ses achats sur Internet. C’est pratique, rapide et on peut avoir l’impression de réaliser des économies en prenant le temps de réfléchir devant notre écran et en résistant à des articles judicieusement placés sur des tablettes…

Pourtant, il y a des boutiques en lignes qui usent de moyens plus ou moins éthiquement moraux pour convaincre les consommateurs qu’ils ont accès à un rabais fabuleux…

Parfois, ils affichent un rabais qu’ont obtenu de prétendus acheteurs précédents.  

Une technique qui fait appel à un sentiment bien connu chez des adolescents et autres accros aux médias sociaux…  la crainte de manquer quelque chose.  

Le hic, c’est que ces acheteurs peuvent être bidon!

Le New York Times a révélé à la fin du mois de juin que des sites comme ThredUP affichent des messages d’acheteurs ayant supposément épargné des dizaines, des centaines de dollars même, sur leur commande. Le tout agrémenté de la photo d’un autre produit en stock. 

 

Adobe Stock

Un exemple: sur une image surgissante «Alexandra d’Anaheim vient d’épargner 222$ sur ses achats». Le problème, c’est que cette Alexandra n’existe pas, selon le NYT.

Le NYT a effectué un long suivi de ces faux messages dans le but de découvrir le retour de vieilles techniques de manipulation malhonnêtes que l’on surnomme «dark patterns».  

L’équipe s’est aperçue que les noms, les lieux et les articles se répétaient. La même Alexandra réapparaissait en taille 2, 4, 6 ou 8, sous des noms de ville différents.  

L’université de Princeton a étudié ces techniques de dark patterns sur le Web en balayant de façon automatique le code et le texte de sites suspects.  

Il ont alors découvert une «liste de 100 noms, 59 localités et 82 articles sur le site ThredUP», qui étaient combinés afin de créer une illusion de transactions et d’économies toutes récentes sur le site.  

Les avis d’acheteurs précédents sont fréquents sur de grands sites de shopping, tels qu’Amazon. Si des milliers de gens ont acheté un produit et écrit des commentaires positifs à son sujet, cela à de quoi rassurer les internautes à la recherche des mêmes articles.  

 D’après le New York Time, d’autres sites encouragent les clients à s’inscrire pour recevoir des infolettres ou pour avoir des services, tout en mettant tout en oeuvre pour rendre les désabonnements ou les annulations difficiles.

 Les chercheurs de Princeton ont aussi relevé une autre tactique: celle de prétendre que le produit n’est disponible qu’en quantité ou que pour une durée limitée. Une ruse vieille comme le monde…

Maintenant que vous êtes plus informés au sujet de ces tactiques de ventes, vous voilà mieux armés pour résister à la tentation de dépenser pour de faux besoins ou pour de fausses bonnes raisons!

Partager sur Facebook
0 0 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: JDM
Crédit Photo: Adobe Stock