Trucs et Astuces : Mise en garde: Instagram serait le réseau social favori des pédophiles
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Mise en garde: Instagram serait le réseau social favori des pédophiles

Si vous êtes responsable d’un enfant ou d’un ado, faites preuve de vigilance.

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
519 519 Partages

L'agence anglaise National society for the prevention of cruelty to children (NSPCC) a diffusé un rapport sur la pratique du grooming (pédopiégeage, en français) sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram, l’application privilégiée par les pédocriminels. 

Le pédopiégeage est une stratégie de séduction qui est utilisée par les prédateurs sexuels qui veulent gagner la confiance de leurs victimes. On parle ici de complicité, de cadeaux, de secrets partagés et autres techniques du genre.  L'objectif de ces pédophiles est de créer une connexion émotionnelle avec l'enfant afin de parvenir plus facilement à l’abuser ensuite. 

Cest temps-ci, on parle beaucoup dans les médias de l’affaire Michael Jackson, qui serait un excellent exemple  de ce qu’est le grooming

Il faut savoir que, même si dans la majorité des cas, le grooming est une arme de pédophile, il peut également être utilisé dans le but d’exploiter des enfants pour du travail forcé ou des actes criminels. Ou encore, dans des cas de violences conjugales.

Selon la National society for the prevention of cruelty to children, 70% des méthodologies de pédopiégeage avérées impliquent l'utilisation d'un réseau social. 

Avec plus de 32% des cas de pédopiégeage à son actif, Instagram devance Facebook, qui lui en comprendrait 23% et Snapchat (14%). L’enquête en question rapporte qu'entre 2017 et 2018, le grooming a connu une hausse de 200% sur Instagram! 

Pixabay

Les données recueillies sur plus de 5.100 cas de communication de nature sexuelle entre des adultes et des enfants démontrent aussi que les jeunes filles de 12 à 15 ans sont les plus ciblées par les groomers (les prédateurs qui pratiquent le pédopiégeage).  Ces révélations glacent le sang, quand on pense au grand succès d’Instagram auprès des adolescents et des enfants.

À la suite à ces révélations, les géants Facebook et Instagram ont annoncé retirer au quotidiennement 99,2% du contenu lié à la nudité ou à l'exploitation infantile. Mais Business Insider révélait en septembre 2018 que IGTV, le nouveau service de streaming vidéo d'Instagram, diffusait des vidéos de pédopornographie ou de violences sur des filles et des garçons d’âge mineur. 

Adobe

Parmi les vidéos dénoncés, il y en avait une où on apercevait une petite fille d'environ 11 ans qui se déshabillait devant le miroir de sa salle de bain. À cause du système de recommandations algorithmique, la vidéo et plusieurs autres du genre ont été conseillées à plusieurs milliers d'utilisateurs de ce réseau.

YouTube est aussi pointé du doigt pour avoir abrité sans ciller de nombreuses chaînes de vidéos  destinées à des pédophiles.

Selon Peter Wanless, le directeur général de la NSPCC, il est urgent que les politiciens s'engagent dans la lutte contre le grooming, puisque les réseaux sociaux ne parviennent pas à protéger les internautes. 

Après «dix ans d'autorégulation inefficace, les résultats de cette enquête sont la preuve irréfutable qu'on ne peut pas laisser les réseaux sociaux assurer la sécurité des enfants », a-t-il affirmé.

Et on ne peut qu’être d’accord avec lui…

Partager sur Facebook
519 519 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Slate
Crédit Photo: sida