Nouveauté “verte”: Google Maps propose les itinéraires les moins polluants

Et du même coup, on économise sur l'essence.

Trucs et Bricolages

Tout le monde qui possède un téléphone mobile (soit la majorité d’entre nous) connait l’application Google Maps. En voiture comme à pieds ou lorsqu’on prend le bus, on l’utilise fréquemment.

Cette appli est l’une des plus populaires de Google, avec  1 milliard d’utilisateurs par mois.

Google a pris en compte la hausse du prix de l’essence et les préoccupations environnementales et a amélioré son outil afin de proposer des itinéraires moins dommageables pour la planète.

Selon un rapport statistique de l’entreprise allemande Statista, le transport routier serait la plus grande source d’émissions de carbone en Europe On présume que c’est ainsi pas mal partout. 

Les Européens peuvent utiliser la mise à jour de Google Maps depuis le 7 septembre, alors que c’est déjà possible depuis quelques mois au Canada et aux États-Unis.

L’appli ne privilégie donc plus seulement les itinéraires les plus rapides. mais aussi les moins polluants.

On peut donc maintenanti sélectionner  un parcours de route qui réduit la consommation d’essence et donc d’émissions polluantes.

L’algorithme de l’outil de calcul de consommation de carburant tient compte plusieurs éléments, comme le pourcentage de pentes sur la route, les limitations de vitesse, les risques d’embouteillages et  le modèle de la voiture. 

Malheureusement, ce service ne fonctionne pas encore pour les trajet de moins de 5 kilomètres.

Google Maps

Google estime qu’il est possible d’économiser 30% de notre consommation quotidienne grâce à son application.

Aux États-Unis et au Canada  elle aurait déjà permis d’éviter l’émission de plus d’un demi-million de tonnes métriques de CO2 dans l’air. 

Pour en savoir plus sur ce sujet, on consulte sustainability.google.