Peut-on laisser son manteau d’hiver à un enfant dans son siège d’auto, ou pas?

​Il s’est dit beaucoup de choses à ce sujet depuis quelques années. Finalement, on fait quoi?

Trucs et Bricolages

Depuis quelques années, dans plusieurs pays, on exhorte les parents à ne pas installer un tout-petit dans un siège d’auto quand il porte un manteau.

Plusieurs organismes affirment qu’il faut retirer ledit manteau avant d’attacher l’enfant. On dit  que le gros habit de neige empêche de bien ajuster  les sangles du siège.

On s’appuie notamment sur une vidéo de simulation de collision qui a été réalisée par l’Université du Michigan et qui a largement été diffusé sur le Web et à la télé, dans lequelle on voit un mannequin  tailleenfant qui est éjecté de son siège après un impact.

Les images veulent démontrer que « l’enfant » est projeté à cause de la force de l’impact qui compresserait tellement le duvet du manteau qu’il se créerait un espace vide entre les sangles et le corps du mannequin. 


Adobe Stock


Toutefois, Julien Dufort,  ingénieur spécialiste des dispositifs de retenue pour enfants de l’Équipe de sécurité routière de Polytechnique Montréal, a expliqué à Protégez-vous que le mannequin de la vidéo n’est pas attaché correctement, ce qui discrédite donc le fameux test.

« Certes, les manteaux d’hiver peuvent induire un certain jeu dans les sangles. Le parent qui choisit de laisser l’habit doit s’assurer que les sangles le compriment au maximum, qu’il n’est pas possible de glisser un doigt entre le harnais et la clavicule de l’enfant et que la pince de poitrine est au niveau des aisselles », a-t-il indiqué au magazine, tout en précisant qu’il faut suivre les directives du fabricant. 

Mentionnons que  Transports Canada a effectué ses propres simulations avec des mannequins de la taille d’un bébé vêtus d’un manteau d’hiver et qu’il n’y a eu aucune éjection lors de ces tests.

De nombreux manuels d’instructions de sièges d’auto mentionnent qu’il faut  mettre une couverture sur l’enfant une fois le harnais bouclé au lieu de lui laisser son manteau. Julien Dufort pense que c’est parce que les essais standardisés de certification sont effectués avec des mannequins qui portent seulement une camisole et que le fabricant ignore quel serait le résultat avec un gros manteau.

Pour la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), c’est au parent de décider, en autant que les sangles soient bien ajustées et que les consignes du fabricant soient bien respectées.

Voici ce que les parents peuvent faire pour vérifier l’espace qui se créerait entre les courroies et le corps de l’enfant si son manteau était compressé au maximum sous la force d’un impact:

1. Assoire l’enfant portant son habit de neige dans son siège.

2.  Détacher la pince de poitrine et la boucle du harnais, sans desserrer les courroies.

3.  Enlever le petit de son siège et lui retirer son manteau.

4.  Remettre l’enfant dans le siège, sans son manteau et attacher la pince et la boucle sans modifier le serrage des courroies.