Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Quand peut-on utiliser un cellulaire au volant de façon légale?

Quand peut-on utiliser un cellulaire au volant de façon légale?
0
Partages
Partager sur Facebook

Cellulaire, tablette GPS... Peut-on les utiliser dans la voiture? Pour éviter des contraventions, lisez ce qui suit!

Depuis le 30 juin 2018 chez nous, l’utilisation d’un téléphone cellulaire, ou de tout autre appareil électronique portatif, est plus sévèrement puni par la loi. L’amende pouvant être appliquée a été augmentée et peut maintenant aller de 300 à 600 $, sans oublier les frais. Le nombre de points d’inaptitude, pour sa part, passe de 4 à 5. S’il y a récidive, le contrevenant peut voir son permis suspendu  immédiatement, et ce,  pour une période de 3, 7 ou 30 jours. Toujours en cas de récidive l’amende minimale est passée de 300$ à  600 $.

La principale nouveauté des nouvelles règles, c’est qu’on ne peut plus interagir avec un appareil électronique portatif en conduisant, à part s’il est fixé au pare-brise et qu’il affiche des informations utiles pour la conduite.

Quand on est stationné de manière sécuritaire dans un emplacement autorisé, on peut toutefois utiliser un téléphone autant que désiré. Cependant, lors de la conduite, y a-t-il des situations qui permettent l’utilisation de ce type d’appareil en toute légalité?

Protégez-vous a posé la question à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Il faut par contre se souvenir que lesdites réponses pourraient être interprétées différemment par le policier qui procédera à une intervention ou par un juge en cas de contestation en cour.

Un cellulaire fixé au pare-brise ou au tableau de bord:

Ce qui est autorisé: 

- le regarder uniquement en mode GPS.

- le toucher pour modifier la destination seulement quand il est en mode GPS

Ce qui est interdit:

- le regarder pour visualiser autre chose que le trajet à suivre

-  le toucher pour téléphoner, envoyer des messages, chercher de la musique, etc. (idem pour les autres appareils portatifs, comme un iPad, par exemple).

Adobe Stock

Un GPS fixé au pare-brise ou au tableau de bord:

Ce qui est autorisé:

-  le regarder pour savoir où aller. 

-  le toucher pour modifier la destination 

Un cellulaire n’étant pas fixé au pare-brise ou au tableau de bord

Ce qui est interdit: 

- le regarder ou le tenir en main (même en mode GPS).

-  le prendre dans ses mains pour regarder l’heure, changer de musique, envoyer un SMS, etc.

À savoir:

Aux de la loi, peu importe ce que l’on fait avec un cellulaire à la main, l’article 443.1 du Code de la sécurité routière affirme que «le conducteur du véhicule routier ou le cycliste qui tient en main, ou de toute autre manière, un appareil portatif est présumé en faire usage». 

En gros, si un policier nous intercepte avec un tel appareil en main, on reçoit automatiquement une contravention.

Adobe Stock

Un dispositif téléphonique de type «mains libres»

Ce qui est autorisé: 

-  parler au téléphone via un système Bluetooth reliant le téléphone au véhicule.

-  parler au téléphone en utilisant des écouteurs (avec ou sans fil) reliés au cellulaire, à condition de n’en porter qu’un seul, pour pouvoir entendre les bruits provenant de l’extérieur de la voiture.

Dans les deux cas, il est impératif d’utiliser les commandes vocales et ne pas toucher au téléphone. 

À savoir: 

Même si c’est permis, la SAAQ déconseille l’utilisation d’un dispositif mains libres, car cela constitue une source de distraction pour le conducteur.

Les appareils électroniques avec écran non connectés à Internet ou au réseau cellulaire (tablette, ordinateur portable, montre intelligente, etc.)

Ce qui est interdit: 

- tenir l’appareil en main, peu importe la raison.

À savoir: 

Il est interdit de tenir en main un appareil muni d’un écran et ce, même s’il n’est pas connecté à un réseau cellulaire ou à Internet. Cela contrevient à l’article 443.1 du Code de la sécurité routière.

Source: Protégez-vous · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...