Trucs et Astuces : Selon de récentes recherches, c’est de leur papa que les bébés apprennent la majorité de leur vocabulaire
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Selon de récentes recherches, c’est de leur papa que les bébés apprennent la majorité de leur vocabulaire

Si Junior a un bon vocabulaire, papa pourra se vanter. Mais attention! S'il a une belle prononciation, c'est grâce à maman!

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
5 5 Partages

Des études menées par des chercheurs de la Evanston Northwestern University et de Evanston Northwestern Healthcare ont démontré qu'il existe des différences entre les sexes lorsqu'il s'agit de choisir de nouvelles langues. Mais qu'en est-il de la langue parlée? Un sexe joue-t-il un rôle plus important que l’autre dans l'enseignement de la parole aux enfants?

La plupart d’entre nous penseraient que vu le terme « langue maternelle »,  l'acquisition de la langue chez les enfants est essentiellement le fait de mères, mais cette idée pourrait bientôt changer!

Un groupe de chercheurs du Laboratoire d'anthropologie contemporaine de l'Université de Fudan, dirigé par Menghan Zhang, a découvert dans une étude que les deux parents avaient une influence sur l'acquisition du langage chez les enfants, dans différents domaines du langage.

Adobe

Par le passé, on pensait que le langage était acquis exclusivement des mères, mais ce n'est pas le cas.

En 1997, des chercheurs avaient avancé une théorie qui s’opposait au concept de « langue maternelle ». Ils affirmaient que les enfants acquéraient le langage de leur père et non de leur mère. L’hypothèse de la langue paternelle affirme que les humains ont tendance à reprendre le langage de leur père, par opposition à celui de leur mère. 

L’étude sur laquelle est basée l'hypothèse de la langue du père a été menée par des chercheurs de l'Université de Genève. On y a examiné les corrélations entre les variations du langage et les lignées génétiques de la mère et du père.

Estella Poloni, qui a dirigé la recherche, a établi que les variations linguistiques en corrélation avec le chromosome Y, transmis par le père, n'avaient aucune correspondance avec l'ADN mitochondrial, qui est transmis uniquement par la mère.

Toutefois, le terme « langue maternelle » n’est pas une erreur non plus; les mères ont une grande influence sur la manière dont les bébés acquièrent le langage.

Les enfants ont généralement tendance à passer plus de temps avec leur mère qu'avec leur père jusqu'à l'adolescence. Ils commencent réellement à apprendre leur langue maternelle avant même d'être nés.

Adobe

À ce stade, ils sont déjà capables de faire la distinction entre leur langue maternelle et une langue étrangère. De plus, ils peuvent reconnaître 800 mots. Ce n'est pas un hasard si les bébés bilingues reconnaissent rapidement les sons de deux langues différentes.

La mère ne transmet pas seulement la parole; elle communique également des traditions, des comportements, des responsabilités et tout ce dont une culture est faite. Essentiellement, la mère transmet non seulement une langue, mais aussi une culture.

Pour arriver à savoir si la langue est communiquée par la mère ou le père, l'équipe de recherche a mené une étude génétique-linguistique sur 34 populations indo-européennes modernes, en se concentrant sur les liens respectifs existant entre le vocabulaire et le chromosome paternel, ainsi que sur les sons. et gènes mitochondriaux maternels. 

Contrairement aux études précédentes, les chercheurs ont caractérisé les langues sur la base de systèmes lexicaux (vocabulaire) et phonémiques (sonores) séparés.

D’après cette recherche, nous assimilons la prononciation et le son de nos mères, tandis nous acquérons notre vocabulaire de nos pères - une découverte qui contredit complètement les idées que nous avions précédemment au sujet de l'acquisition du langage.

Adobe

Cette étude menée à la conclusion qu’il existe des liens étroits entre les gènes paternels et les caractéristiques lexicales et une corrélation étroite entre les gènes maternels et les caractéristiques phonémiques.

Il semble que les chercheurs aient réuni «l'hypothèse de la langue du père» et «l'hypothèse de la langue maternelle» .

Partager sur Facebook
5 5 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Business Insider
Crédit Photo: dsfd