Trucs et Astuces : Selon des experts, on doit arrêter de faire la guerre aux pissenlits sur nos pelouses
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Selon des experts, on doit arrêter de faire la guerre aux pissenlits sur nos pelouses

Lequel de vos voisins osera-t-il laisser les pissenlits sur son terrain en premier?

Publié le par Trucs et Bricolages dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
267 267 Partages

Ces fleurs tout d’abord d’un jaune éclatant, puis d’une blancheur vaporeuse font le bonheur des enfants qui les cueillent pour offrir aux parents ou qui soufflent dessus lorsqu’elles sont toute blanches sont toutefois un cauchemar pour certaines personnes, dont sûrement votre voisin, qui y voient un défaut intolérable sur la pelouse verte. De là surgit une pression dans le quartier… Cachez ces pissenlits qu’on ne saurait tolérer!

Pourtant, selon des experts en biologie et en apiculture, il faut cesser de s’évertuer à mettre à mort les pissenlits et plutôt laisser la nature suivre son cours!

Selon le biologiste Claude Villeneuve, les entreprises qui vendent des engrais et des herbicides entretiennent le mythe selon lequel « que le pissenlit est une plante envahissante à éliminer ».

« Ça ne date pas d’hier. Si vous regardez les publicités pour l’aménagement paysager, on voit toujours que, pour les hommes, la pelouse, c’est comme une bête à maîtriser. C’est jaune et c’est la plante parfaite pour les vendeurs de pesticides. Il n’y a jamais moyen de s’en débarrasser. C’est des ventes à répétition », a-til confié à Ici Radio-Canada.

Selon lui, c’est le marketing qui entretient « le désir d’avoir une pelouse verte », alors qu’en fait, « avoir une pelouse verte est très nuisible pour l’environnement ».

Adobe Stock

« Maintenir des pelouses vertes, ça demande énormément d’énergie. Ça demande du pétrole, des engrais qui sont des polluants, ça demande énormément d’eau », mentionne le biologiste.

L’expert explique aussi que lutter contre les pissenlits est vain;  leur éradication est pratiquement impossible!

« Pour des raisons difficiles à comprendre, les gens se font une obsession de la lutte aux pissenlits. C’est une lutte perpétuelle à recommencer, avec des résultats discutables », note-t-il.

Au printemps, le pissenlit est très prisé par les insectes pollinisateurs, comme les abeilles. Leur présence est donc importante pour cette espèce en danger.

« C’est vraiment une ressource florale attirante, entre autres pour les abeilles. Au printemps, on a souvent un manque de fleurs alors que les abeilles refont leur colonie. Le pissenlit tombe à point pour les nourrir de manière bien nutritive », affirme Valérie Fournier, professeure titulaire au Centre de recherche et d'innovation sur les végétaux de l’Université Laval.

Adobe Stock

Elle explique qu’avec l’engouement grandissant pour les ruches en milieu urbain, les pissenlits ont leur place dans les espaces verts.

« Quand on ajoute des ruches en milieu urbain, c’est qu’on ajoute des grandes quantités d’abeilles. Si on n’ajoute pas de fleurs, à un moment donné, on va saturer l’environnement. Avec le pissenlit, c’est facile, on n’a pas à le planter et c’est une source de nourriture abondante. On veut une diversité florale. Le pissenlit ne va pas devenir une plante dominante. Il faut laisser la nature faire un équilibre », conclut-elle.

Voilà d’excellentes raisons pour cesser de passer vos fins de semaine à désherber ou à tester des produits sur votre pelouse! Que de temps gagné ainsi!

Toujours pas prêt(e) à renoncer totalement à arracher les pissenlits, à cause de la pression que vous ressentez dans le voisinage? Vous pouvez essayer un compromis: laisser les pissenlits tranquilles dans votre cour arrière et n’enlevez que ceux qui sont visibles par le voisin grincheux, en avant! Vous vous habituerez graduellement à voir du jaune dans votre gazon!

Si vous cherchez des trucs naturels pour enlever une partie de vos pissenlits, cliquez ici.

Partager sur Facebook
267 267 Partages
Sauvegarder sur Pinterest

Source: Ici Radio-Canada
Crédit Photo: Adobe Stock