Selon la science, pour être plus heureuses, les femmes devraient avoir 2 maris!

Que pensez-vous de cette hypothèse, mesdames?

Trucs et Bricolages
Trucs et Bricolages
Publié il y a 1 mois
Selon la science, pour être plus heureuses, les femmes devraient avoir 2 maris!
Adobe Stock

Quel est le secret du bonheur féminin? Un couple heureux? Le célibat? Le polyamour?

Selon des chercheurs en sociologie et psychologie, qui ont mené une étude, la réponse est étonnante:

Ils ont affirmé que les femmes seraient plus heureuses si elles pouvaient avoir deux maris. Cette conclusion audacieuse s’inscrit dans le cadre d’une étude plus vaste sur le polyamour et les dynamiques relationnelles modernes

Selon eux,  la polyandrie (une femme ayant plusieurs maris) serait la clé du bonheur féminin à cause de plusieurs facteurs:

-  la diversité des partenaires permet aux femmes de combler différents besoins émotionnels, intellectuels et physiques. (Alors qu’un seul partenaire pourrait ne pas arriver à tous bien les satisfaire)

-  la polyandrie peut mener è une meilleure répartition des responsabilités domestiques et parentales. Entre plusieurs partenaires, les tâches et les obligations seraient partagées plus équitablement. Cela réduirait la charge souvent  portée de façon disproportionnée par les femmes au sein des relations monogames traditionnelles.

- ce genre d’union peut aussi  offrir un meilleur  réseau de soutien émotionnel et financier. Les femmes bénéficieraient ainsi d’une plus grande sécurité dans différents domaines de leur vie, provenant du soutien de tous ses partenaires.

Selon la science, pour être plus heureuses, les femmes devraient avoir 2 maris!
Adobe Stock

Mais tout ne serait pas rose…

Comme rien n’est parfait, on se doute que vivre à trois comporte ses inconvénients.

-  la gestion de la jalousie

-  la communication entre les partenaires

-  la nécessité d’une maturité émotionnelle élevée pour maintenir ce genre  relation. 

Les responsables de cette  étude insistent: comme pour toute relation monogame,   le succès d’une union polyandrique est tributaire de la communication ouverte, de la confiance et du respect mutuel entre tous les partenaires.

Mentionnons que cette étude ne dit pas que la polyandrie est la clef universelle pour le bonheur d’une femme.

Cette recherche présente surtout une perspective alternative sur les relations et invite à une réflexion plus large sur la façon  dont différents types de relations peuvent répondre aux besoins individuels et contribuer au bien-être de chacun.

Les scientifiques pensent qu’explorer plusieurs structures relationnelles peut ouvrir de nouvelles voies vers l’épanouissement et le bonheur féminin.

Articles recommandés: