Trucs et Bricolages
Selon un spécialiste, on devrait voir moins de moustiques cet été
Adobe Stock

Selon un spécialiste, on devrait voir moins de moustiques cet été

Ce qui serait une bonne nouvelle pour plusieurs!

Trucs et Bricolages

Trucs et Bricolages

L’été, c’est merveilleux! Ce qui l’est moins, ce sont les moustiques, qui peuvent nous voir comme un véritable festin à dévorer!

Bonne nouvelle pour plusieurs personnes: l’été 2024 pourrait accueillir moins de ces bestioles que d’habitude.

En effet un expert en insectes, Robert Loiselle, croit que l petite quantité de neige que nous avons reçue cet hiver pourrait faire en sorte que la population de maringouins soient moins importante.

C’est que les bébés moustiques ont besoin d’eau pour grandir et il n’y en a pas beaucoup cette année. La faible quantité de  neige et les températures douces font en sorte que certains moustiques sortent du sol plus tôt.

Robert Loiselle,  qui a enseigné à l’UQAC, explique que « Les étangs formés par la fonte des neiges vont être très petits. Si on n’a pas beaucoup d’eau de cette fonte, ça ne durera pas. Les œufs de moustiques sont déjà dans le sol, attendant le bon moment. Mais là, il y aura moins de bébés moustiques parce que l’eau va s’évaporer vite, et au final, il y aura moins de moustiques adultes ».

Monsieur Loiselle mentionne aussi que, même dans l’éventualité d’une grosse quantité de pluie ce printemps, il serait étonnant que ce soit assez pour qu’il y ait autant de moustiques que d’habitude. La quantité minime d’eau de la fonte des neiges fait qu’il y a un grand manque à combler.

Selon lui,  2024 est une année différente des autres, qui ressemble à une qu’il a déjà observé à la fin des années 80. Mais cela ne l’inquiète pas trop.

Il croit que,  même si aucun insecte ne sera menacé de disparition, les spécimens qui apprécient l’humidité pourraient avoir du mal pendant l’été 2024 car la terre sera très sèche. 

Selon un spécialiste, on devrait voir moins de moustiques cet été
Adobe Stock

Les moustiques viendront plus tôt, mais l’expert ne pense pas que les conséquences seront graves.

Cependant, si il fait vraiment froid tout à coup (en dessous de -15 °C), la vie sera dure pour les insectes qui sortent prématurément,  car il leur sera difficile de trouver de quoi manger.

Monsieur Loiselle affirme que les changements climatiques vont sûrement modifier la réalité des insectes à long terme. Selon lui, si le réchauffement se poursuit, des insectes vivant au sud pourrait venir plus au nord.

Par exemple, une variété de tique  pouvant transmettre la maladie de Lyme est maintenant présente au Saguenay, chose qui était impensable là il y a dix ans. Ces nouveaux visiteurs pourront aussi nuire à certains végétaux.

De plus, les feux de forêts comme on en a vu partout au Canada en 2023

Il parle aussi des grands feux de forêt qu’on a vus au Canada et au Québec en 2023. Ces derniers peuvent attirer certains insectes qui aiment les arbres morts, toutefois, ils sont aussi susceptibles de nuire grandement  aux insectes qui vivent là où les feux se produisent.

L’expert nous rappelle également que même si on n’aime pas trop les moustiques quand on sort, ces derniers demeurent   très importants pour l’écosystème. Chaque insecte a son rôle. Sans eux, ça risque d’être problématique…

Articles recommandés: