Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Selon une récente étude, les enfants associent le pouvoir au sexe masculin et ce, dès 4 ans

Selon une récente étude, les enfants associent le pouvoir au sexe masculin et ce, dès 4 ans
0
Partages
Partager sur Facebook

Une étude de l'Institut des sciences cognitives (CNRS/Université de Lyon) a démontré que les enfants (plus particulièrement les garçons), associent le pouvoir et la dominance au genre masculin, et ce, dès l’âge de 4 ans.

Une étude de l'Institut des sciences cognitives (CNRS/Université de Lyon) qui a été publiée dans la revue Sex Roles nous amène à penser que l'inégalité homme-femme serait ancrée dès le plus jeune âge. 

Des chercheurs français ont réalisé plusieurs expériences, en collaboration avec l'université d'Oslo, de Lausanne et de Neuchâtel, auprès de 900 enfants âgés de 3 à 6 ans en France, en Norvège et au Liban.

Dans le cadre de l'une des expériences, les enfants ont observé une image de deux personnages non-genrés. L’un pointe le doigt vers l'autre qui, lui, baisse la tête. Après avoir identifié le dominant du dominé, les jeunes participants devaient dire qui était la fille et qui était le garçon. Les résultats sont sans équivoque.

« Une grande majorité des enfants - plus de 70% - attribue le pouvoir, la posture de dominance à une figure masculine », a expliqué Jean-Baptiste Van Der Henst, un des deux chercheurs qui a dirigé cette étude. 

Adobe Stock

Dans la deuxième expérience, les enfants devaient s'identifier à l'un des deux personnages. Dans le premier cas, où l'autre était du même genre qu'eux, filles comme garçons se voyaient majoritairement comme la personne dominante. Par contre, quand ils se retrouvaient face au sexe opposé, on notait une différence… « Les garçons ont plus tendance à se voir comme le personnage dominant quand ils imaginent qu'ils sont en interaction avec une fille, que les filles quand elles imaginent qu'elles sont en interaction avec un garçon », a mentionné Jean-Baptiste Van Der Henst.  

Toutefois, le chercheur tempère les résultats. La représentation du pouvoir étant physique dans ces expériences, cela pourrait expliquer pourquoi les enfants ont eu tendance à y associer une image masculine. Les résultats seraient peut-être différents si le pouvoir était représenté d’une autre façon. Van Der Henst se veut aussi rassurant: ce n'est pas parce que les enfants reconnaissent cette inégalité qu'ils la valident selon lui.

On peut quand même se dire qu’il faut se dire qu’il est important de continuer à éduquer nos enfants à l’égalité entre les sexes et ce, dès leur plus jeune âge…

Source: France Inter · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...