Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Une action collective contre Tylenol est autorisée au Québec

Une action collective contre Tylenol est autorisée au Québec
0
Partages
Partager sur Facebook

Tous les Québécois ayant acheté un des produits de la maque entre octobre 2015 et décembre 2017 seront couverts par cette action.

Pratiquement tout le monde possède du Tylenol dans son armoire à pharmacie, que ce soit une formule pour adultes ou pour enfants. C’est donc certainement des milliers de personnes qui seront concernées par l’action collective entamée envers la société Johnson & Johnson, qui produit et vend ce médicament.

Tous les Québécois ayant acheté un des 19 produits Tylenol pour adultes, ou un des 12 produits Tylenol pour enfant entre le 23 octobre 2015 et le 12 décembre 2017 seront couverts par l’action automatiquement.

Les consommateurs seront représentés par Kathleen Gauthier, qui allègue que Johnson & Johnson a omis de divulguer les effets secondaires de son produit Tylenol, entre autres les risques de mort et de problèmes de foie nécessitant une transplantation.

Madame Gauthier a acheté du Tylenol avant de prendre connaissance de ces risques en 2017 et elle explique que, si elle avait été informée convenablement, elle en aurait moins consommé de Tylenol et qu’elle n’en aurait pas donné à ses deux enfants.

Adobe Stock

La dame affirme que Johnson & Johnson a caché les risques aux consommateurs dans le but de préserver ses parts de marché. Elle croit que cette omission est inconcevable, car l’entreprise  pharmaceutique était au courant du danger et qu’elle l’avait volontairement divulgué aux États-Unis.

Sur les produits du genre vendus sur le marché américain, Johnson & Johnson prévient clairement que la consommation de deux verres d’alcool combinée à la prise de Tylenol peut causer des problèmes au foie. Pour éviter les surdoses mortelles, la société pharmaceutique a également réduit le dosage maximum quotidien, pour ainsi assurer une plus grande marge de sécurité.

Toutefois, ces précautions n’ont jamais été mises ne place au Canada, prétend Madame Gauthier, qui cependant jamais souffert de problèmes de santé en lien avec le Tylenol.

Ce qui n’a pas empêché le tribunal d’accepter cette demande d’action collective, qui est pilotée par les avocats Karim Renno et Michael E. Vathilakis, du cabinet Renno Vathilakis.

Ces derniers cherchent à obtenir 10 000 000$ en dommages compensatoires et 100 $ par personne en dommages punitifs.

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...