Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Une nouvelle étude suggère que la pensée négative répétitive augmente le risque de maladie d'Alzheimer

Une nouvelle étude suggère que la pensée négative répétitive augmente le risque de maladie d'Alzheimer
0
Partages
Partager sur Facebook

Tout humain s’inquiète dans une certaine mesure pour l'avenir, mais avouons que certaines personnes ont plus tendance que d’autres à voir le verre à moitié vide… ou même totalement vide.

 Voici qu’une nouvelle étude démontre que les gens qui entretiennent des pensées négatives à plusieurs reprises et les ruminent peuvent être plus à risque de développer la maladie d'Alzheimer ou la démence à l'avenir.

L'étude en question a été publiée dans la revue Alzheimer's and Dementia. Pour l’effectuer des chercheurs ont suivi 360 personnes de plus de 55 ans pendant deux ans, en examinant leur état mental. 

Ils ont observé dans quelle mesure ces personnes étaient susceptibles de s'engager dans ce que l'étude appelle des modèles de « pensée négative répétitive » ou RNT. Ils ont également surveillé les niveaux de dépression et d'anxiété des participants pour voir si cela faisait une différence dans l'apparition de la maladie.

Le résultat: L'étude a révélé qu'en effet, des niveaux plus élevés de RNT étaient probablement liés à un déclin cognitif dans plusieurs domaines du cerveau, y compris la mémoire épisodique et la cognition globale, deux domaines associés à la probabilité qu'une personne développe la maladie d'Alzheimer plus tard dans la vie.

De plus, les chercheurs ont effectué des scintigraphies cérébrales sur 113 des participants pour déterminer la quantité de plaques de protéines accumulées dans le cerveau. Comme prévu, les participants qui avaient des niveaux élevés de RNT avaient également des niveaux plus élevés d'une protéine appelée tau, un prédicteur de certaines formes de démence. Les participants présentaient également des niveaux plus élevés d'une autre protéine appelée bêta-amyloïde, elle aussi associée à un risque plus élevé de maladie d'Alzheimer.

Cependant, ne vous inquiétez pas si vous stressez parfois pour l'avenir. Les chercheurs insistent sur le fait qu'ils font référence à des pensées négatives répétitives et c’est vraiment la répétition qui est la plus dangereuse.

« Les schémas de pensée négatifs chroniques sur une longue période de temps pourraient augmenter le risque de démence. Nous ne pensons pas que les preuves suggèrent que des revers à court terme augmenteraient le risque de démence » , a déclaré l'auteur de l'étude Natalie Marchant. 

Bien qu'il ne soit pas certain à quel point le RNT peut commencer à nuire à la cognition, les scientifiques pensent que cela a à voir avec les niveaux de stress plus élevés qu'une pensée négative cohérente peut apporter.

De plus, les personnes qui pensent de cette façon peuvent avoir une pression artérielle plus élevée et libérer plus de cortisol (l'hormone du stress), dont il a été démontré qu'elles stimulent la création de protéines tau et bêta-amyloïde.

Le point à retenir de cette étude? Gérez votre stress et vous pourrez peut-être réduire votre risque de développer la maladie d'Alzheimer ou la démence à l'avenir. Certaines façons de le faire consistent à essayer de faire de l'exercice tous les jours, à télécharger une application de méditation, à tenir un journal et même à rire, ce qui a fait ses preuves pour aider à réduire les niveaux de stress.

Source: TipHero · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...