Vos enfants ont ces 8 habitudes qui vous énervent? C'est tout à fait normal!

Il ne faut pas se mette en colère pour ça ;)

Trucs et Bricolages
Trucs et Bricolages
Publié il y a 3 ans
Vos enfants ont ces 8 habitudes qui vous énervent? C'est tout à fait normal!
Adobe Stock

Tout parent sait ce que c’est d’avoir un enfant qui a une attitude qui est jugée impolie ou étrange, par des gens qui leur conseillent d’amener leur enfant chez le psy.

Toutefois, est-ce que ces habitudes sont vraiment si mauvaises, au point de nécessiter une aide professionnelle?

Voici 8 comportements infantiles qui peuvent déranger certaines personnes, mais qui sont tout à faire normaux.

Cela devrait vous rassurer!

1. Répondre «non» sans cesse

Votre gentil angelot si gentil et calme se met soudainement à refuser tout ce qu’on lui offre, même ce qu’il aime habituellement.

Ce qui se produit:

Habituellement, le «non» indique que l’enfant a commencé à réaliser qu'il peut s'affirmer. Cela se produit généralement chez un enfant âgé de 2 ans 1/2 à 3 ans. Il comprend enfin qu’il est un individu à part entière et ne fait pas partie de ses parents et essaie de se tailler une place dans la famille.

Que faire?

Soyez patient et n’essayez pas de supprimer l’esprit rebelle de votre enfant. Laissez-le prendre des décisions et être plus indépendant. C’est bien si votre enfant décide quoi porter pour aller à la maternelle. De cette façon, il aura davantage confiance en vous et deviendra plus confiant.


Adobe Stock

2. Poser  la même question en boucle

Votre tout-petit répète  le même mot encore et encore et il exige une réaction de votre part. Ça vous dit quelque chose? Parfois, les parents ne peuvent pas comprendre ce que veut leur enfant et  ce dernier s’énerve s’il ne reçoit pas de réponse. Ce comportement peut rendre fous les parents les plus calmes!

Ce qui se produit:

La répétition est le meilleur moyen de se rappeler comment et quand ce mot est utilisé et comment sa signification change en fonction de la situation et du moment. De plus, un enfant fait de l'exercice avec son intonation et ses sons.

Que faire?

Gardez à l'esprit que la répétition est une étape pour maîtriser la parole. Encouragez votre enfant, parlez-lui davantage: la «période de répétition» prendra fin, mais votre réaction négative, elle, risque de poser des problèmes pour l’avenir!


Adobe Stock

3. Se réveiller plusieurs fois par nuit

Votre petit va au lit et se réveille généralement à la même heure tous les matins, mais soudain, il commence à se réveiller à 3 heures du matin et même à pleurer. Plus cela se produit souvent, plus il est difficile de supporter cette habitude.

Ce qui se produit:

Les troubles du sommeil surviennent généralement à cause d'émotions et de nouvelles informations reçues au cours de la journée. Si un enfant ne veut pas dormir, il a probablement vécu des émotions intenses le soir. Et parfois, maîtriser de nouvelles compétences peut également entraîner un comportement surexcité: les psychologues pour enfants pensent que les enfants veulent tellement essayer leurs nouvelles compétences qu’ils sont prêts à sacrifier leur sommeil.

Que faire?

Commencez par planifier toutes vos activités pour la première partie de la journée. Si votre enfant ne veut toujours pas dormir la nuit, ne devenez pas fou. Passez du temps avec lui, il va probablement se calmer dans quelques minutes et retourner au lit.


Adobe Stock

4. Refuser d'obéir

Le matin, vous devez déposer votre enfant à la garderie et aller au travail. Mais lui a des projets différents: il jette son petit-déjeuner, court, hurle et ne veut pas se brosser les dents. Pas le meilleur moment pour des drames!

Ce qui se produit:

Selon le psychologue John Gottman, la rébellion des enfants est leur invitation à jouer. Pour les bébés, jouer est le principal moyen de découvrir le monde. Votre enfant se réveille plein d'énergie et vous ne devriez pas le blâmer si vos projets diffèrent.

Que faire?

Reconsidérez votre emploi du temps. Vous voudrez peut-être essayer de vous réveiller plus tôt pour avoir le temps de jouer avec votre enfant. Si cette option ne vous convient pas, essayez de les comprendre et laissez-les jouer au moins 15 à 20 minutes.


Adobe Stock

5. Pleurer "sans raison"

Aujourd’hui, vous n’avez pas permis à votre enfant de regarder des dessins animés et il s’est mis à crier et à pleurer. Vous l’avez donc puni pour ce comportement. Mais vous n’avez pas considéré le fait qu’hier, vous lui avez laissé regarder des dessins animés pendant 3 heures pour qu’il ne vous dérange pas lorsque vous étiez occupé!

Ce qui se produit:

Les enfants se souviennent toujours des règles des jeux (en particulier s’ils s’intéressent à ces jeux) et ne comprennent vraiment pas pourquoi la situation change. Ainsi, votre incapacité à satisfaire leurs besoins les fait se sentir frustrés.

Que faire?

Soyez logique quand il s'agit de restrictions. Ne changez pas les règles simplement parce que vous êtes plus fort et que vous pouvez le faire. Établissez des règles universelles et suivez-les avec votre enfant.


Adobe Stock

6. Lancer des objets

Votre enfant jette toujours des crayons, des jouets et d’autres objets. Si vous avez un bébé, il jette sa suce sur le sol et pleure jusqu'à ce que vous la leur rendiez.

Ce qui se produit:

Les bébés sont sujets à un comportement impulsif qu’ils ne peuvent pas contrôler, car leur cerveau n’est pas encore complètement développé. Aussi, lancer des objets est également une bonne technique que les enfants doivent exercer: ils développent leur motricité fine et leur coordination entre les mains et les yeux. Finalement, quand un enfant lance quelque chose, il apprend la relation de cause à effet (si vous la lancez, elle tombe).

Que faire:

Essayez d’expliquer quelles choses peuvent être lancées et lesquelles ne doivent pas être jetées. En règle générale, un bambin de 2 ans peut déjà comprendre cela.

Adobe Stock

7. Refuser de manger

Votre enfant a toujours eu bon appétit, mais maintenant il refuse de manger même ses plats préférés. Les portions sont également trop importantes maintenant et votre enfant laisse toujours de la nourriture dans son assiette.

Ce qui se produit:

Les pédiatres distinguent plusieurs raisons qui peuvent entraîner une perte d’appétit: la fatigue, la croissance des dents ou tout simplement le désir de jouer. Mais des études montrent que les nouveaux produits peuvent également affecter les habitudes alimentaires de votre enfant. Les bébés sont plutôt conservateurs et de nouvelles choses leur font peur. Vous pouvez donc aggraver la situation si vous insistez pour qu'ils mangent.

Que faire?

Ne forcez pas votre enfant s'il ne le veut pas manger. À 2 ans, il peut sentir qu’il n’a plus faim. L’inclusion de nouveaux produits lui permet progressivement d'établir une relation positive avec les aliments.


Adobe Stock

8. Faire des crises régulièrement

L’énervement soudain des enfants est le pire cauchemar de leurs parents. Au début, ils pleurent pour obtenir ce qu'ils veulent, mais ensuite, ils perdent le contrôle. La situation empire encore si cela se produit dans un lieu public. Il peut parfois être presque impossible de les calmer.

Ce qui se produit:

Les « crises hystériques » ont généralement des sources profondes et sont difficiles à comprendre. Cela peut venir de la fatigue, de la surcharge émotionnelle, de la faim, etc. Dans ce cas, une situation dans laquelle vous refusez d'acheter un nouveau jouet peut se transformer en tragédie. Un adulte peut supporter ses émotions, mais le système nerveux des enfants n’est pas encore bien développé.

Que faire?

Parler et essayer d'attirer leur attention est inutile. Vous pouvez essayer d'éviter les crises de nerfs au début (par exemple, en leur proposant quelque chose de plus intéressant) ou de laisser votre enfant pleurer et se calmer seul. Les experts ne recommandent pas de faire des concessions dans ces situations.


Adobe Stock

Comment gérer les émotions excessives d’un enfant:

Un groupe de scientifiques américains a mené une étude qui a révélé que la lecture à haute voix avait un impact sur l’état émotionnel des enfants. 

Cette étude a prouvé que les enfants à qui les parents lisent à haute voix deviennent moins agressifs. Les scientifiques expliquent que le processus qui commence lorsque les enfants écoutent des histoires est étroitement lié à leur capacité à contrôler leurs émotions et leur comportement.

C’est donc une bonne idée de lire à haute voix à nos bébés et jeunes enfants, quels que soient leur caractère et leurs habitudes.


Adobe Stock

Source: Bright Side