Votre tendance à dire des gros mots démontre votre niveau d’intelligence

On pense souvent que les gens qui « parlent mal » manquent d’éducation… mais manquent-ils d’intelligence?

Trucs et Bricolages

On connait tous des gens qui laissent échapper des gros mots très souvent. On pourrait croire que ces gens sont un peu crétins… mais peut-être que ce n’est pas du tout le cas!

Selon une étude qui a été publiée dans la revue Language Sciences, il est faut de croire que l’usage d’un langage vulgaire signifie qu’on manque de vocabulaire ou qu’on a un faible QI.

Dans les faits, ce serait tout le contraire. L’étude en question a révélé que,   plus on a tendance à dire de gros mots, plus  on maîtrise bien notre langue.

Pour en venir à cette conclusion, les psychologues Kristin Jay et Timothy Jay de Marist College et du Massachusetts College of Liberal Arts ont fait appel à des participants âgés entre 18 et 22 ans et ils leur ont demandé de dire autant de gros mots que possible en une minute. Ensuite, ils leur ont dit de réciter autant de noms d’animaux qu’ils pouvaient pendant la minute d’après.

Le duo de chercheurs a découvert que les candidats ayant dit le plus de jurons, peu importe le genre, avaient également pu dire un plus grand nombre  de noms d’animaux. Cela leur a dit que ces personnes avaient n vocabulaire plus riche.

«Malheureusement, lorsqu’il s’agit du langage tabou, on pense généralement que les gens qui jurent sont plus souvent paresseux, ne disposent pas d’un vocabulaire adéquat, manquent d’éducation ou qu’ils ne peuvent tout simplement pas se contrôler », ont-ils écrit dans leur rapport.

Adobe Stock

« La conclusion générale de cette série d’études, que la maîtrise du tabou est positivement associée à d’autres mesures de fluidité verbale, remet en cause l’idée que nous nous faisons « normalement » des insultes », ont-ils ajouté.

Cependant, tous jurons ne se valent pas, semble-t-il. Les chercheurs ont constaté que les gens qui disent beaucoup de gros mots ne sont pas seulement plus intelligents. Ils sont plus douées  dire des injures que ceux qui n’en disent jamais et ils font mieux la différence entre un gros mot «approprié» ( « merde », « putain », etc.) et un qui est « inapproprié »(comme des propos racistes).

Quand on pense au fait qu’une autre étude a démontré que les jurons amenuisent aussi la douleur, ne nous privons plus de laisser exprimer nos gros mots! Se soigner en étalant notre intelligence… qui dit mieux?